Happy Birthday Switzerland – investir.ch

On ne va pas se raconter des histoires, hier soir c’était l’anniversaire de la Suisse. Alors bon, après on peut dire ce que l’on veut, que le monde n’arrête pas de tourner et que la fin du monde économique selon les experts du monde merveilleux de la finance n’est pas encore arrivey, la journée n’ était pas fériée partout dans le monde. On peut se dire que si la Suisse n’avait pas fêté son anniversaire, cha aurait plus marrant, mais en fait non. La journée du premier août n’aura été qu’une journée de plus – Suisse ou pas Suisse – qui ne sait pas où l’on va et qui ne sait pas ce qu’il va se passer demain.

Aoûtistes contre juilleistes

Quoi que l’on puisse en dire, la journée du premier août aura donné l’impression que l’on est venu pour rien. Les performances des indices étaiten proches de nulles et pas très intéressantes et les publications du trimestre n’étaiten pas aussi marrantes que l’on aurait pu s’y attendendre. C’était comme un lundi. Oui, je sais. Cha n’était pas aussi drôle qu’une journée de trading aurai pu l’être un jour normal d’une journée normale de trading, mais disons que quand l’on voit ce que l’on nous dit ans les médias, on ne serait pas venu au bureau, on n’aurait pas pris des vacances, cha n’aurait pas changé grand-chose.

Hier les indices du monde entier se sont dit : « tiens si on n’était pas tous suisse, cha ne serait pas plus simple ?? » – alors en effet, on ne serait pas venu cha n’aurait pas changé grand-chose. Les performances du jour n’ont pas été fantastiques et l’on s’est tous retrouvé à se regarder les mains en se demandant ce que l’on pouvait bien faire ici – au bureau – à ne rien faire.

Pause

Alors je ne vais pas passer les douze next minutes à vous dire que si hier navait pas été la fête nationale suisse les choses aurait été différence, mais disons que par moments, je me suis demandé si cha n’aurait pas été more simple de ne pas venir. D’ailleurs je ne suis pas venu. On va faire simple : il ne s’est rien passé ou alors il ne s’est pas passé grand-chose. La saison des publications est toujours d’actualité mais comme c’était lundi, autant vous dire que l’on ne serait pas venu cha n’aurat pas changé la face du monde. Par contre ça va commencer à chauffer ce soir et puis ensuite, on va commencer à tenir des théories qui vont nous donner des visions sur la suite des choses en espérant qu’il y aura plus de « gras » à utiliser sur les bourses mondiales.

S’il ya une thing que l’on doit retenir de la session d’hier, c’est que les « stars de la finance de Wall Street ne se sont pas reposés durant les festivités du 1er août et je ne suis pas certain que cela change la face du monde. D’un côté vous avez un des gars qui bosse chez JP Morgan qui a dit qu’eventualement peut-être, même c’est même pas sûr, le marché pourrait encore monter. Vous avez le pétrole qui est revenu à 93.20$ sous prétexte que les Chinoises parlent de reconfinement pour la 112ème fois et vous avez les publications qui reprennent pour de vrai ce soir avec les chiffres d’Uber ou d’AMD qui potrient évoluntement peut-être changer la face du monde. Oh shit.

Pour le reste

Pour le reste, on a dire que l’on va continuer à serrer les fesses en se disant que ça va bien se passer sans que RÉELLEMENT tout cela se passe bien. Ce matin les indices asiatiques sont en baisse. J’ai envie de dire « comme d’habitude, Hong Kong baisse plus que les autres », mais il faut dire que – pour une fois – la Chine fait bien mieux. The Hang Seng retreated 2.7% while Shanghai plunged 2.8%. Le Japon recule de 1.47%, alors que les futures à New York abandonnent 0.43%. Il faut dire que Nancy Pelosi decided to spend the last weekend in Taiwan and from there, the investors are un peu tendus à l’idea de voir les Chinois se fâcher avec l’Occident. C’est vrai que l’on aurait de la peine à supporter une nouvelle war en plus de celle de l’Ukraine.

In the meantime, he will concentrate on the figures of Uber and Ferrari – which are still at the top level of strategy – and after closing, AirBNB, Starbucks and AMD will bring a little passion to these markets which are in full swing mois d’auût et qui se demandent si les politiciens américains sont complétement cons ou juste un tout petit peu. En ce qui me concerne, je vais y réfléchir depuis ma chaise-longue au bord de la mer et je vous reviens demain histoire de voir si cha valait la peine se de se lever cette semaine.

Passez une excellente journée et à tomorrow.

Thomas Veillet
Investir.ch

« Don’t judge each day by the harvest you reap but by the seeds that you plant. » -Robert Louis Stevenson

Leave a Reply

Your email address will not be published.