Hausse du paiement minimum | Bon moment pour être sage avec sa card de crédit

Starting on Monday, the minimum payment on credit cards in Quebec will be 3.5% of the balance. Il était de 3 % depuis un an et augmentera d’un demi-point de percentage per année, jusqu’à ce qu’il atteigne 5 % en 2025. -être pour certaines personnes qui ne se sentent pas du tout concernétes.

Publié hier à 6h00

Stéphanie Bérubé

Stéphanie Bérubé
La Presse

C’est Québec qui a adopto en 2017 cette mesure qui est en vigueur depuis le 1er août 2019. Son but : prevent l’indettement. Les nouveaux contrats de carte de crédit exigent déjà un paiement minimal de 5 % au Québec.

Bien qu’elle croie qu’il s’agisse d’une bonne mesure et que le but soit pertinent, Julie Brissette, conseilère budgeteur à l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) de l’Est, affirme que cela pourrait avoir des effets défavorables dans les circonstantes actuelles.

Le fait d’augmenter, en ce moment, avec tous les costs qui augmentent aussi, ça pourrait être la goutte qui fait déborder le vase pour certaines personnes.

Julie Brissette, budget advisor at ACEF de l’Est

Par exemple, explique la conseilère budgetary, un couple qui a un solde de 30 000 $ sur ses cartes de crédit doit maintenant payer 150 $ de plus par mois juste en reglant le paiement minimum. Imaginons que ce couple ait un taux variable sur son hypothèque, ajoutons à cela l’inflation. Cha peut faire toute la différence, prévient Julie Brissette.

La hausse peut donc être difficile à absorb pour les gens qui ont déjà des problèmes avec la gestion de leur carte. “Cha pourrait mener à une augmentation des gens qui viennent nous consulter ou qui vont consulter un syndic”, dit la conseillère de l’ACEF de l’Est.

Petite hausse, grande différence

Le contexte est assurement problématice, croit aussi Sophie Désautel, syndic autorisé en insolvabilité chez Raymond Chabot, filiale de Raymond Chabot Grant Thornton.

« Pour les gens qui ont un revenu suffistant, cha va aller, ils vont pouvoir l’absorber », dit-elle. Par contre, avec l’inflation de 8.1% en juin, certaines personnes ayant des revenus moyens potrouint se faire prendre, estime Sophie Désautel.

Il faut faire attention et ne pas penser que cha n’est que 0.5 %. Cha va continuer d’augmenter.

Sophie Désautel, syndic authorized en insolvabilité chez Raymond Chabot

Mme Désautel estime que toutes ces nouvelles économiques, souvent inquiétantes, doivent pousser les gens à faire une analize réaliste de leurs finances et à réevaluate leurs éspénieres, surtout ceux qui ne l’ont jamais fait.

“Il faut faire des choix entre les besoins et les désirs,” he said.

Et surtout, être bien au fait que de rembourser unequivocally le paiement minimum sur la carte de crédit finit par coster très cher.

« Il faut bien estimer le cost moyen des vacances si on les met sur la carte de crédit et qu’on les paie pendant 48 mois », précis cette spécialiste.

Pour cela, plusieurs très simples tools sont offerts en ligne et permettent de calculer les intérêts sur un solde de crédit, selon les sommes mensuelles versées si on ne règle pas la totality du solde à échéance.

Manque d’éducation

There is a big lack of education and several myths around the use of the credit card, estimates budget planner Julie Brissette

Les gens pensent qu’en payant le solde minimum, ils gardent un bon crédit. Mais ils ne réalisent pas tout ce qu’ils paient en intérêt.

Julie Brissette, budget planner

The average monthly credit card expenses of Quebecers increased by 18.5% in the first quarter of 2022 compared to the same period last year, according to a report from the firm Equifax, which also calculates that the number of new cards is growth.

« Ce que nos données nous montrent, c’est que les expenses par de crédit ont été abnormalement élevés », affirms Rebecca Oakes, vice-president, advanced analyses, chez Equifax Canada. Cela est dû en partie à la reprise d’activités comme le voyage, explique-t-elle.

« However, we have a situation where inflation is very high. Cela pourrait vouloir dire qu’une partie des achats sur les cartes de crédit est consecrate à des achats essentielles, comme l’épicerie ou l’essence, parce que les consommateurs n’arrivent pas autrement. Ce behavior est très préoccupant », dit Mme Oakes.

De 3% à 3.5%, qu’est-ce que cha change ?

Sur un solde de 3000 $ (taux d’intérêt de 19.9 %), quelqu’un qui ne fait que le paiement minimal à 3 % met 17 ans et 8 mois à rembourser totalement son solde et paie 3452 $ en intérêts. À 3.5%, c’est plutôt $2549 qui seront déboursés en interestes, en ne payant que le minimum each month. Et à 5 %, les frais d’intérêt payés chutent à 1435 $, dans les mêmes conditions.

Stéphanie Bérubé, La Presse

Leave a Reply

Your email address will not be published.