Inflation aux Etats Unis cet après-midi ; AUD/USD, return de l’aversion au risk

Points clés de l’article :

  • L’euro en baisse après la BCE, le dollar attend la publication de l’indice sur les prix
  • AUD/USD : L’aussie s’expose à une reprise baissière

bias

resistance

Support

Commentary

AUD/JPY

Haussier

97.3

87.3

Consolidation

AUD/USD

Bear

0.728

0.695

EUR/AUD

neutral

1,528

1.46

EUR/CHF

neutral

1.0515

1,023

Oblique haussiere and support

EUR/GBP

neutral

0.86

0.837

EUR/JPY

Haussier

150

133.9

EUR/USD

neutral

1.0934

1,064

Oblique baissiere en resistance

GBP/JPY

neutral

168.45

155.6

test resistance

GBP/USD

neutral

1.2640/70

1,243

NZD/USD

Bear

0.6576

0.592

USD/CHF

Haussier

1.005

0.9544

USD/CAD

neutral

1.29

1.2517

USD/JPY

Haussier

135

124.45

Doji/Consolidation possible

L’euro en baisse après la BCE, le dollar attend la publication de l’indice sur les prix

Le dollar a atteint son plus haut level en deux semaines par rapport à l’euro vendredi, avant la publication des données sur l’inflation qui devraient guider la Réserve fédérale dans sa politique de resserrement monétaire, et après que la Banque Centrale europée qu’elle commencerait sa campaign the boom des taux le mois prochain.

La croissance des prix à la consommation de base aux États-Unis devrait se ralentir un peu, selon les données qui seront publiées à 14H30. Un tel résultat rassurerait ceux qui espèrent que l’inflation, forte de plusieurs décennies, a atteint un pic en mars et que le recul d’avril n’était pas un cas isolé.

Cela pourrait donner à la Fed une certaine margin de manœuvre pour relever les taux de manière moins aggressive cette année, alors qu’elle tente de contenir l’inflation sans faire basculer l’économie dans la récession.

À plus court terms, les marchés s’attendent à ce que la Fed annonce la semaine prochaine la deuxième de ses trois hausses consécutives de 50 points de base des taux d’intérêt, ce qui a dope le dollar ces deniers mois.

L’indice du dollar a progressé de 1,1% cette semaine, ce qui constituerait sa plus forte boom and pourcentage depuis la dernière semaine d’avril s’il se maintenait sur ce level ou plus haut ce soir.

L’indice semble s’être accommodé assez facilement d’une BCE plus déterminée et plus aggressive. Son intention de relever les taux de 25 points de base en juillet et en septembre et de proposer des augmentations plus importantes n’a manifestement pas surpris le marché.

L’indice semble s’installer dans une fourchette de 101 à 105, avec la possibilité de tester l’extrémité supérieure de cette fourchette si les données de l’IPC américain et la réunion de la fed de la semaine prochaine souligenthausse le potency des yield americains.

L’euro a touché $1.0611 au début des échanges en Asie, son plus bass level depuis le 23 mai, après avoir perdu 0.92 % sur le dollar jeudi à l’issue d’une séance volatile sous l’influence de la BCE.

La banque Centrale des 19 pays qui utilisent l’euro a déclaré qu’elle mettrait fin à l’assouplissement quantitatif le 1er juillet, puis relèverait les taux d’intérêt the 25 points de base le 21 juillet. La BCE a annoncé une augmentation plus importante des taux en septembre, à moins que les perspectives d’inflation ne s’améliorent dans l’intervalle.

Le ministre japonais des Finances, Shunichi Suzuki, s’est abstenu vendredi de tout commentaire sur la possibilité d’une intervention du gouvernement sur le marché des changes pour endiguer la faiblesse du yen, tout en maintenant sa mise en garde contre toute rapide.

La Banque du Japon, contrairement à ses principaux homologues, s’est engagée à maintes reprises à maintenir les taux d’intérêt à un level bass, ce qui a fait chuter le yen à proximité du level de 135,20 atteint le 31 Janvier 2002 Un dépassement de ce seuil constituerait son plus bass level depuis octobre 1998.

Le dollar australien, sensible au risque, est resté sous pression at $0.709, en baisse de 1.65 % cette semaine, and raison de la chute des marchés boursiers, tandis que la livre sterling était également en baisse par rapport au dollar at 1 .2486 dollars.

Une certaine aversion pour le risque semble revenir sur le marché, notamment sur les indices, et constitue un facteur qui pourrait influer sur les changes à court terme.

AUD/USD : L’aussie s’expose à une reprise baissière

Le dollar australien a hier enregistré une séance très negative qui vient valider la fin du rebond débuté au mois de mai. Ce dernier a échoué à dépasser la forte zone de resistance constituée par le retracement Fibonacci de 50% et de la moyenne mobile à 200 periods.

L’Aussie se dirige vers le retracement Fibonacci de 23.6% à 0.7030 et en cas de rupture pourrait retracer entièrement la hausse du mois dernier. Les moyennes mobiles sont sur le point de se retourner à la bearse.

Evolution de l’AUD/USD and données quotidiennes :

Morning Meeting Forex : Inflation aux Etats Unis cet après-midi ;  AUD/USD, return de l'aversion au risk

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

Leave a Reply

Your email address will not be published.