Inflation: pourquoi la hausse des taux directeurs sème la pagaille sur les marchés

Cette semaine a été marquee par une baisse generalisée des marches boursiers. Les investisseurs ont negativament reagi aux annonces des différences banques centrales expliquant qu’elles allaient relever leurs taux directeurs. Mais pourquoi est-ce une mauvaise nouvelle pour les marchés? « Les Echos » fait le point en cinq questions.

1. Pourquoi la Fed at-elle relevé son taux directeur ?

On Wednesday, the Fed raised interest rates by 75 basis points. These rates are now established between 1.5% and 1.75%. Une hausse historique : il faut remonter à 1994 pour retrouver une augmentation aussi forte des taux.

Lorsque les taux de la Fed augmentent, il devient plus cher de s’endetter (pour les entreprises, les particuliers et l’Etat américain). Cela diminue la demande en biens et services, et, par effet ricochet, les prix. Ainsi, la Fed esperre freiner une inflation become gallopante.

En 2021, l’inflation était liée au redémarrage en trombe de l’économie mondiale après la pandemicie et à la hausse des prices de l’énergie. Au départ, les analysts estimaient que cette inflation allait peu à peu s’estomper. Mais depuis le début de l’année, l’évidence d’une inflation forte et durable s’est impossee. Aux Etats-Unis, au mois de May, la hausse des prix a atteint 8.6% sur un an, un niveau qui n’avait pas été atteint depuis 40 ans. Et les économistes estiment que l’inflation atteindra 5.2% sur l’année complète.

2. Quid des autres banques centrales?

La tendency au reserrement des politiques monétaires est mondiale. Jeudi, la Banque nationale suisse a emboîté le pas à la Fed et a procédé à sa première hausse de taux depuis quinze ans. La Banque d’Angleterre, elle aussi, a commencement à durcir sa politique. On Thursday, he announced a 25-point increase in the base rate of the director, which now stands at 1.25%.

On the other hand, the ECB has planned to lift its key rates at its next meeting on July 21, before another hike in September. Les marchés monétaires anticipant une hausse de 190 points de base des taux de la BCE d’ici décembre.

3. Quel a été l’effet du resserrement monétaire sur les Bourses ?

Des deux sides de l’Atlantique, la remontée des taux directeurs a suscité un vent de panique sur les marchés. In Paris, the CAC 40 fell on Thursday by 2.39%, bringing it 20% below its all-time record of 7,376 points established on January 5. A Wall Street, les Bourses ont également accusés le coup. En recul de 3%, le S&P 500 a essuié des pertes de l’ordre de 6% depuis le début de la semaine.

La raison ? Les annonces faites par les banques centrales font craindre aux marchés un ralentissement de l’activité économique et donc, des perspectives de croissance moins importantes qu’espéré. “Les investors anticipant une baisse du rendement des entreprises et donc une baisse de la valeur des actions.” C’est pourquoi ils sont moins incités à acheter des actions », explains Christine Rifflart, economist at Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). “Les investisseurs vont delaisser les titres boursiers au profit des titres obligataires, judged plus sûrs”, ajoute l’economiste.

4. Quel est l’impact de la relevée des taux sur les obligations d’Etat ?

Tout comme les particuliers et les entreprises, les Etats empruntent également sur les marchés financiers. Ils émetten des obligations, c’est-à-dire des titres de dette sur léchenes ils paient des interests.

Le rendement de ces bonds (c’est-à-dire les taux d’intérêt payés par l’Etat à ses créanciers) corresponds to aux taux à long terme de référence des pays. Generally, il augmente lorsque les taux directeurs remontent. In Europe, comme aux Etats Unis, les rendements souveraines ont bondi de parfois 20 basis points pour attenirre des niveaux inédits depuis début 2014.

So, on Thursday, the French interest rate was around 2.25%. Celui de l’Italie à 3.73% après avoir dépassé les 4% dans la journée. Aux Etats-Unis, le taux à 10 ans s’élevait à plus de 3.33 %. Avec cette hausse des taux, la charge de la dette s’alourdit pour les finances publiques.

Pour les Etats, c’est la fin d’une ère où la dette ne coûtait quasiment rien. En 2020, la France s’était même financié – pour ses obligations à moyen et long terme – à taux négative (-0.14 %). Autrement dit, la France gainnait de l’argent en empruntant. This era is now revolutionized.

5. Pourquoi le marché des cryptomonnaies s’est-il lui aussi effondré ?

The cryptocurrency market is very sensitive to the monetary policy of the Fed. Premièrement, le trading de crypto s’est professionnalisé, ce qui explique que le marché des cryptos suit de plus en plus le cours des marchés boursiers. So, in April-May, the crypto market plunged at the same time as the Nasdaq, the American technology index.

Par ailleurs, à cause de la sous-performance de la Bourse, les investors ont tendance à restrictreindre leur portefeuille d’actifs risqués pour tenter de limiter la casse. Particularly volatile and therefore risqués, cryptoactives are the first victims of this phenomenon. Valeur phare du marché, le Bitcoin, qui avait atteint un record à 68,992 dollars ne s’échangeait, jeudi, qu’à 19,500 dollars environ. Et quasiment toutes les cryptomonnaies ont été entrainines dans son sillage. Au total, le marché des cryptos ne vaut plus que 1,000 milliards de dollars, contre trois fois plus l’an dernier.

Inflation: the price increase of 10 products and services of the daily life

Leave a Reply

Your email address will not be published.