“Le bitcoin, c’est encore un ado”

“Le bitcoin n’a pas encore 15 ans. C’est normal qu’il fase ses maladies de jeunesse”, écrit Gilles Quoistiaux dans un nouveau livre. Le bitcoin a brièvement glissé sous les 30,000 dollars mardi.

Gilles Quoistiaux, journaliste économique à L’Echo, après avoir écrit pour Trends-Tendances, est un spécialiste des cryptomonnaies. And 2021, il a remporté un prix Belfius de la presse pour “One Coin, Le Réseau”, un podcast d’investigation sur une fixed arnaque aux cryptos. Il est aussi l’auteur de “Bitcoin & cryptomonnaies : Le guide pratique de l’investisseur débutant” (Editions Mardaga and 2019).
Cette fois, il publie “Dis, c’est quoi les cryptomonnaies?” dance the collection “Dis, c’est quoi” à la Renaissance du Livre. L’objectif est d’expliquer un concept à des ados. Ce que fait ici Gilles Quoistiaux avec sa fille de 15 ans.

Premiere question évidente de l’ado: son argent de poche pourrait-il être versé and bitcoins? C’est là le début du voyage dans le monde des cryptos, de la blockchain et du minage. Le tout dans un langage très accessible.

Alors oui, si l’argent de poche devait être versé en bitcoins, l’ado risque d’avoir quelques surprises. †Car le bitcoin est très, très, très instable” écrit l’auteur. Le “très, très, très” a évidemment toute son importance. Le 1er janvier 2021, il fallait débourser 29,000 dollars pour acheter un seul bitcoin! Trois mois et demi plus tard, sa valeur avait plus que doublé: le 14 avril 2021, un bitcoin s’échangeait contre $63,000! Après cette intense flambée, il a connu un enormous power pour s’écraser au milieu de l’été aux alentours de 30,000 dollars. Final bitcoin? Done all the way. Après cet épisode, il remettait le turbo pour atteindre, en novembre, $68,000. Avant de flancher à nouveau et de retomber même brièvement sous les 30,000 dollars mardi matin dans le sillage de la chute des marchés boursiers. On est loin d’un bitcoin qui constituerait une valeur refuge. “L’essentiel, écrit Gilles Quoistiaux, c’est de comprendre que cette monnaie virtuelle ne tient pas en place. Elle est Totaalment Imprévisible”.



“Je pense quand même à ce pizzaïolo qui a été payé en bitcoins. J’espère pour lui qu’il n’a pas égaré les 10,000 bitcoins du Pizza Day.”

Gilles Quoistiaux

Author du livre “Dis, c’est quoi les cryptomonnaies ?”

L’auteur rappelle que sur la blockchain du bitcoin, on retrouve la trace du tout premier achat connu avec une cryptomonnaie† C’était le 22 mai 2010, un jour devenu célèbre, qui a par la suite été baptisé le “Pizza Day”† Quelqu’un a commande ce jour-là deux grandes pizzas pour 10,000 bitcoins, soit l’equivalent de quelque 40 dollars à l’époque! Une seule pizza vaudrait aujourd’hui quelque 150 millions de dollars… “Je pense quand même à ce pizzaïolo qui a été payé en bitcoins. J’espère pour lui qu’il n’a pas égaré les 10,000 bitcoins du Pizza Day”.

Gilles Quoistiaux souligne que le récit du bitcoin, son côté contestataire, anticonformiste, attire surtout les jeunes générations. Une banque, ça ne fait pas trop rêver les jeunes. “En revanche, une monnaie numérique révolutionnaire partagée par une communauté global d’utilisateurs connectés, c’est un projet plutôt sexy. Au level de la communication, le bitcoin et ses partisans ont fait fort.”



“Le comportement du détenteur de cryptomonnaies est aujourd’hui celui d’un investisseur, et non d’un consommateur.”

Philippe Ledent

Senior economist d’ING Belgium

Dans la preface du livre, Philippe Ledent, senior economist chez ING Belgium, nuance le propos. Restons objectifs par rapport aux cryptomonnaies. Elles ne sont pas nécessairement une révolution. Leur développement trouve au contraire une certaine logique au regard de l’histoire monétaire: les cryptomonnaies sont simplement en phase avec leur époqueelles. aient un avenir? La réponse n’est pas simple” répond l’économiste. Il fait d’ailleurs remarquer que le comportement du détenteur de cryptomonnaies est aujourd’hui celui d’un investisseur, et non d’un consommateur.

Alors peut-on se faire de l’argent facile avec le bitcoin? Gilles Quoistiaux est categorique: l’argent facile, c’est un mirage† †Il faut toujours se méfier de ce qui brille un peu trop fort.” Mais ce n’est pas une raison pour rejeter d’un bloc le phénomène des cryptomonnaies. Après tout, les premières traces du bitcoin ne remontent qu’à 2009. “Contrairement à toi, le bitcoin n’a pas encore fêté ses quinze ans!” this l’auteur à sa fille. “Le bitcoin, c’est un ado. C’est normal qu’il fase ses maladies de jeunesse. En attendant, on estime aujourd’hui que plus de 200 millions de personnes dans le monde détiennent des cryptomonnaies. C’est loin d “être anecdotique! La promesse d’une nouvelle monnaie d’échange virtuelle fonctionnant en dehors du système financier traditionnel est en train de se concrétiser.”

Alors, bien sûr, il ya des risques. Bien sur, il ya des arnaques. Bien sûr, il ya encore aujourd’hui de nombreux inconvénients à détenir des cryptomonnaies, souligne l’auteur. “Mais la technology peut s’améliorer. Et la réglementation peut être renforcée, afin de mieux protéger les consommateurs et les utilisateurs de cryptomonnaies. Ça prendra du temps.” Reste à voir si un jour les enfants pourront recevoir leur argent de poche and bitcoin. Les paris sont ouverts.

“Dis, c’est quoi les crypto monnaies ?” Par Gilles Quoistiaux. Preface de Philippe Ledent. Renaissance du Livre, 92 pages, 12.90 euros. Parution le 19 may.

Leave a Reply

Your email address will not be published.