Le Cac 40 en légère hausse avant l’emploi américain, noces d’acier pour Aperam ?, Actualité des marchés

La Bourse de Paris s’inscrit en légère boom, tandis que les contrats à terme sur indices américains cèdent du terrain après le net rebond de Wall Street la veille. Les investisseurs limitent les initiatives dans l’attente de la publication, à 14h30, du rapport sur l’emploi de mai aux Etats-Unis. Au-delà de sa qualité, le marché attend surtout de la statistique un éventuel éclairage sur la prochaine décision de la Réserve fédérale américaine.

A mi-séance, le Cac 40 gagne 0.22% at 6,514.87 points dans un volume d’affaires anémique de 570 millions d’euros en l’absence des investisseurs britanniques pour le jubilé de platine de la reine Elizabeth II. Les marches chinois étaient également fermes ce vendredi. Lesson Contrats futures sur Dow Jones et Nasdaq 100 cèdent respectivement 0.3% and 0.6%.

Jeudi, l’enquête ADP Employer Services a fait état de 128.000 créations d’emplois dans le secteur Privé américain en mai, chiffre le plus faible depuis avril 2020. Si ce chiffre est en soi décevant, il a fait naître l’espoir d’ une attitude moins aggressive de la Fed en matière de resserrement de sa politique monetaire.

Selon le consensus formé par Bloomberg, l’économie américaine devrait avoir créé 320,000 emplois le mois dernier, après 428,000 en avril, poursuivant ainsi son ralentissement par rapport à la moyenne mensuelle de 550,000 posts au cours des sixs mois précécé. Le taux de chômage est attendu en repli de 0.1 point at 3.5%, tandis que le salaire horaire moyen devrait avoir augmenté de 0.4% sur un mois et de 5.2% sur un an, après 5.5 % and April.

Difficile pour la Fed d’envisager une pause en septembre

La flambée des prix reste la préoccupation majeure de la Réserve fédérale et la boom annuelle des salaires demeure largement au dessus de l’objectif de 2% de la Fed en matière d’inflation. Ainsi, les signes de ralentissement dans les créations d’emplois et les salaires « ne devraient pas suffire à convaincre la fed d’interrompre sa série de relèvements de 50 points de base des taux d’intérêt lors de ses deux prochaines reunions, même si nous supposons qu’une poursuite du ralentissement dans la créisations boom des salaires finira par convaincre les responsables de ralentir le rythme de ses resserrements à l’automne », Estimé Michael Pearce de Capital Economics.

La vice president of the Fed Lael Brainard a déclaré jeudi sur CNBC qu’il est « très difficile d’envisager une pause » dance la hausse des taux d’intérêt and septembre si l’inflation, qui reste le défi numero un, ne diminue pas. Elle a ajouté que des relèvements de 50 points de base en juin et juillet semblent « raisonnables », sans écarter une hausse de meme ampleur en septembre.

Aperam monte, Acerinox dans le rouge

Le baril de Brent de la mer du Nord cède 0.7% at 116.71 dollars ce matin, ce qui ne l’empêche pas de s’orienter vers une sixième semaine de boom consécutive. L’Opep+ a annoncé jeudi une augmentation de près de 50% de sa production à 648.000 barils par jour en juillet et août, level qui ne suffit pas à apaiser les craintes de tensions sur les approvisionnements.

aperam progressed the 4.5%. Le specialiste de l’acier inoxydable a confirmé discuter avec son competitor espagnol Acerinox en vue d’un eventual rapprochement, les discussions n’en étant qu’à un stade préliminaire. Suspendue en début de séance, l’action Acerinox recule de 4.8% à Madrid.

Sanofi gagne 0.7% et Europeapic 1.3% dans le sillage du Stoxx 600 de la santé, qui signe l’une des meilleures performances sectorielle sen Europe (+0.3%).

Faurecia recule the 4.4%. L’équipementier automobile an annoncé le lancement d’une augmentation de capital d’environ 705 millions d’euros destinée à refinancer une partie du rachat de l’Allemand Hella. Faurecia émettra un total de 45.5 millions d’actions nouvelles au prix unitaire de 15.5 euros, soit une décote d’environ 39% by report au cours de cloture de jeudi.

Stellantis perd 1%. La justice américaine a inculpé la filiale locale de Fiat Chrysler Automobiles, désormais intégrée au groupe Stellantis, pour son rôle présumé dans le dossier de la fraude aux émissions des véhicules diesel. Une audience de plaider coupable est prévue à Detroit ce vendredi.

safran cede 1%. Le groupe d’électronique de défense est confronté à des pressions inflationnistes sur l’énergie, les matières premières, les produits chimiques et sur le coût des transports qu’il ne peut pas totalment répercuter sur ses clients, a déclaré le director général Andries, aux echos


Leave a Reply

Your email address will not be published.