Le Cac 40 espère une annonce de la BCE sur la fragmentation avant la décision de la Fed, Actualité des marchés

La Bourse de Paris reprend des couleurs à l’instar des autres places européennes après l’annonce d’une reunion surprise du conseil des governors de la Banque central européenne pour discuter des conditions actuelles de marché. Elle devrait debut a midi. Cette decision intervient alors que les spreads (écarts de return) entre les emprunts d’Etat des différents pays de la zone euro se sont récemment creusés, notamment entre l’Allemagne et l’Italie.

A mi-séance, le Cac 40 rebondit de 1.05% at 6,012.41 points dans un volume d’affaires de 850 millions d’euros. A Milan, le FTSE MIB progressed the 2.37%. Lesson Contrats futures juin sur indices américains gagnent between 0.5% and 0.6%.

La recent envolée des yields des emprunts d’Etat des pays dits périphériques fait suite à l’absence d’annonce concrète de la part de la Banque Centrale européenne concernant de nouveaux tools destinés à éviter une fragmentation au de la sein des euro pays. Le marché spécule donc sur l’annonce d’un mécanisme destiné à protéger les pays les plus ends de la région, comme l’Italie ou la Grèce, et éviter une nouvelle crisis Financière alors que la BCE a annoncé jearrudi der l’ ses achats d’actifs à la fin du mois et un relèvement de 25 points de base de ses principal taux director lors de sa reunion de juillet.

Dans l’attente de précisions sur ce mécanisme anti-fragmentation, le yield de l’emprun italien à 10 ans, qui a franchi cette semaine la barre des 4% pour la première fois depuis 2014, se détend de 20 points de base à 3 .96%, ramenant le spread avec l’Allemagne at 2.19%, contre plus de 2.4% la veille, tout en se maintenant en vue de ses plus hauts depuis la crisis sanitaire en mai 2020. Les analystes se montrent d ‘ailleurs skeptics sur les outils que presentera la BCE et craignent que le soufflé ne retombe en cas de déception.

Quoi qu’il en soit, le Stoxx 600 des banques signe la meilleure performance sectorielle and Europe avec un gain de 2.6%. A Paris, BNP ParibasCredit Agricole et Société Générale progressive de près de 3%.

50, 75 or 100 points the base pour la Fed ?

Le marché s’interroge par ailleurs sur l’ampleur du prochain relèvement monétaire de la Fed, dont la décision est attendue dans la soirée, avec en ligne de mire la crainte qu’une main trop lourde n’entraîne une recession.

D’une boom de 50 points de base and fin de semaine dernière, les anticipations sont montées en puissance au vu de la poussée surprise de l’inflation, désormais au plus haut depuis la fin 1981 aux Etats-Unis. Le marché table sur un relèvement de 75 points de base, qui serait inédit depuis 1994, voire de 100 points de base.

Nous nous attendances précédemment à ce que les taux de la Fed culminent dans une fourchette de 3.25% à 3.5% au premier semestre de l’année prochaine. Cette prévision est à l’évidence trop basse, et le pic pourrait désormais se rapprocher des 4%. Mais nous attendrons de voir les nouvelles projections économiques de la Fed et les dot plots [graphique en points illustrant les anticipations du FOMC en matière de taux d’intérêt] avant de confirmer ces prévisions », indique Paul Ashworth the Capital Economics.

The return of the emprun américain in the deux ans oscille autour de 3.38% après avoir touché 3.456%, son plus haut level depuis 2007, tandis que celui de l’échéance at 10 ans se traite at 3.4224%. Les bons du Trésor américain font office de référence au level mondial, ainsi les conditions Financières se tendent à travers la planete, ce qui exercise une forte pression sur le pouvoir d’achat du consommateur, et notamment dans les pays émergents, en dollar .

Toutes les options sont ouvertes pour EDF

EDF mont the 1.6%. † Toutes les options sont sur la table » s’agissant de l’avenir de l’électriciencontrôlé à 84% par l’Etat, a déclaré sur BFM TV le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, interrogé sur une possible nationalization du groupe.

Les valeurs du luxe se reprennent dans le sillage de l’annonce d’indicateurs meilleurs que prévu en Chine, l’un des principaux marchés pour le secteur. barrier narrow note 1.8%. Jefferies a relevé sa recommandation sur le titre de la maison mère de Gucci the « conserver » à « achat » tout en ramenant son objectif de cours de 695 to 605 euros.

Airbus s’aprécie de 0.8% et safran the 1.6% à la suite d’une note de Berenberg favorable au secteur de l’aéronautique, qui entrevoit des “cieux plus clairs à l’horizon” pour la demande dans the secteur de l’aéronautique et de la défense.

Plus forte boom du SRD, Faurecia s’ patent 7.7%. Les analystes de Stifel soulignent qu’une fois passée l’augmentation de capital liée au rachat d’Hella, les investisseurs peuvent se focaliser sur les cessions. Le broker est à « achat » sur la valeur.

a l’inverse, atos perd encore 5.8% après sa chute de plus de 23% here. Invest Securities a dégradé le titre de « achat » à « neutre ».


Leave a Reply

Your email address will not be published.