Les perspectives Forex d’avril 2022

Depuis février 2022, le monde est sévèrement impacté par la guerre en Ukraine et un rebond épidémique en Chine, et les retombées se font sentir sur les bourses européennes, le prix du pétrole et les crypto-monnaies. Malgré tout, quelques bonnes surprises avec un cours du dollar en boom alors que les autres monnaies sont a la peine et sous pression a cause des sanctions russes.

Avec cette actualité mouvementée, il est peut être lucratif de prendre position sur les marchés avec Binary Options in France, un system de trading which is legal pour les traders professionnels. Nous vous offrons un tour d’horizon des tendances qui feront les marchés en April 2022.

Le dollar au sommet, l’euro sous le coup des sanctions

Le dollar a connu sa meilleure hausse depuis mai 2020, poussé par les declarations du governor de la Fed, Lael Brainard. L’économiste américaine an expliqué que la taux des taux d’intérêt sera une consequence du recadrage de la politique monétaire des Etats-Unis. Ce discourse a pour but de parer aux consequences de l’inflation qui sévit sur les marchés mondiaux et en Privé aux US. Le dollar a donc gagné 0,5 % ces dernières heures, ce qui le fait performer sur les paires de devises globals comme :

  • la paire USD/JPYand boom the 0.24% to 124.
  • la paire AUD/USD and boom the 0.04% to 0.7582
  • la paire USD/CNY qui augmente the 0.04% to 6.371

L’euro s’est trouvé depuis le début de la guerre en Ukraine, et les sanctions imposées à la Russie on un impact sur l’ensemble de la vie économique. L’Union Europeenne étudie l’interdiction immédiate des bateaux russes dans les ports européens. Ces sanctions intervienent à la suite de la découverte du massacre de Butcha. Elles ont d’ailleurs pour effet de couper court à toutes négociations de paix entre l’Ukraine et la Russie.

Shanghai se confine, le prix du petrole plonge

Low significative des valeurs pétrolières Brent et WTI alors que Shanghai confine l’ensemble de sa population dans un objectif “zero Covid”. Aujourd’hui, le secteur est toujours à la merci des confinements chinois car ces villes gigantesques de plus de 20 millions de personnes influent enormément sur la demande and transport de matières premieres.

Cette reprise épidémique entraîne la baisse de la demande en pétrole brut qui plonge de 4%, at 116 and 109 dollars le baril. L’industrie petrolière a connu des hauts et des bas ces derniers temps. Pour contrecarrer une éventuelle pénurie de pétrole en Europe, les Etats-Unis vont libérer 180 millions de barils de pétrole par jour durant 6 mois a annoncé l’administration Biden.

Chute du Yen, temps maussade sur le Japon

Les observateurs affirment que le yen dégringole alors que pour les investisseurs, il constitue normalment une valeur refuge and cas de crisis impliquant l’Europe et les Etats-Unis. Longtemps considéré comme une devise refuge, le yen est en perte de puissance malgré la crisis en Ukraine qui aurait dû le renforcer. Le yen accuse une phase baissière avec un -6% face au dollar et -4.8% face à l’euro. The nombreux facteurs sont a considérer. Parmi eux, les tensions politiques entre le Japon et la Russie.

Le Japon est un pays qui importe 90 % de ses matières premières et il fait face à une boom des matières premières due à l’Ukraine. Le pays s’est détaché de la Russie, un allié, de façon diplomatique, et ceci risque d’entraîner des conséquences sur le prix de la consommation. Prenant en compte les confinements de masse de la Chine et une possible pénurie de composants électroniques, le marché pénalise le pouvoir d’achat des ménages nippons, avec une inflation légère de 0.9%. Il est cependant trop tôt pour savoir si la tendance sera durable.

L’or s’en tire et tient la barre

L’or est aussi considéré comme une valeur refuge en cas de crise global. Il ya deux semaines, on a vu l’or dépasser la barre symbolique des 2 000 $, un level jamais atteint depuis plusieurs décennies. Les sanctions contre la Russie et la guerre en Ukraine entrané la hausse des taux d’intérêt américains, ce qui a pour effet de propulser l’or vers des sommets. Aujourd’hui, c’est bien le seul métal qui résiste à la pénurie de matière premiere, ce qui en fait un choix tout trouvé pour les investisseurs Forex.

Certain experts affirm that the conjecture poussera l’or at $2,200 à la fin de l’année, si le manque de matière premiere et les taux d’intérêts continue the grimper. Parmi les autres métaux précieux, les performances sont beaucoup moins spectaculars, avec l’argent qui est stabilisé, le platine qui subit une légère baisse at 966 $ l’once, et le palladium qui est at 2 236 $ l’once.

Ukraine : quelles consequences pour le gas russe ?

Alors que l’Union Européenne importe 40 % de son gaz à la Russie, the prize du gaz n’a jamais été aussi élevé. Ce sont bien les massacres en Ukraine et notamment à Butcha qui pourrait décidé l’UE à interdire les importations, comme elle l’a fait avec le charbon quelques jours avant. Rappelons que Poutine a pris la décision de faire payer les pays “non-coopératifs” en roubles, ce qui a fortement ralenti les échanges.

Rappelons que le prix du gaz est par nature très volatil et que son dernier record de 6 427 date d’octobre 2021. Aujourd’hui, le prix du gaz culmine à 6 145 suite à une poussée de 35 depuis le 14 mars.

Chute du Yen, temps maussade sur le Japon

Les observateurs affirment que le yen dégringole alors que pour les investisseurs, il constitue normalment une valeur refuge and cas de crisis impliquant l’Europe et les Etats-Unis. Longtemps considéré comme une devise refuge, le yen est en perte de puissance malgré la crisis en Ukraine qui aurait dû le renforcer. Le yen accuse une phase baissière avec un -6% face au dollar et -4.8% face à l’euro. De nombreuses raisons sont à prendre en compte. Parmi eux, les tensions politiques entre le Japon et la Russie.

Le Japon est un pays qui importe 90 % de ses matières premières et il fait face à une boom des matières premières due à l’Ukraine. Le pays s’est détaché de la Russie, un allié, de façon diplomatique, et ceci risque d’entraîner des conséquences sur le prix de la consommation. Prenant en compte les confinements de masse de la Chine et une possible pénurie de composants électroniques, le marché pénalise le pouvoir d’achat des ménages nippons, avec une inflation légère de 0.9%. Il est cependant trop tôt pour savoir si la tendance sera durable.

Elon Musk devient actionnaire majoritaire de Twitter

En rachetant 9,2 % of the parts de Twitter pour un total de 2.7 billions d’euros, le chef d’entreprise d’origine sud-africaine marque son empreinte sur le réseau social qu’il utilise le plus. L’ambition du milliardaire est très claire, il intègre le conseil d’administration de Twitter pour tenter de moderniser la marque et la faire evolve vers des changements significatifs. Le fait est qu’il est maintenant actionnaire majoritaire et que ce statut le propulse au rank de dirigeant du réseau social à l’oiseau.

Pour l’instant, la twittosphère accueille cette nouvelle avec enthusiasm, l’action Twitter ayant gagné 10 dollars suite à l’annonce de Musk. Pourtant, il est probable que le CA de la marque se méfie de l’homme d’affaires et de son influence quasi-immédiate sur les entreprises auxquelles il prend part. Ainsi, une clause d’un contrat stipule que Musk ne pourra jamais posséder plus the 14% des parts de la société, et que son influence sur le Conseil d’Administration doit être contrôlée.

Parmi les modifications souhaitées, Musk compte implanter le DogeCoin, une crypto-monnaie qu’il a largement contribution à rendre célèbre, pour pouvoir donner des pourboires. Suite à cette annonce du 4 avril, toujours sous forme de tweet, le volume de transaction du Dogecoin DOGE a augmenté de 20 %, une belle remontée pour un crypto-actif que bien des gens avaient déjà enterré.

Leave a Reply

Your email address will not be published.