les premiers impacts du conflit sur certains actifs

Gabriella Legrenzi, Maître de conférences en économie, University of Keele; Reinhold Heinlein, Maître de conférences en économie, University of the West of Englandand Scott Mahadeo, Maître de conférences en macro-économie, University of Portsmouth.

It’s been two weeks since the world woke up to the terrible news of the Russian attack in Ukraine. Malgré les costs incalculables in terms of human lives, ainsi que de capital humain et d’infrastructures physicales, nous avons assisté à de nombreuses turbulences sur les marchés financiers.

Comme les marchés ont tendance à reagir aux risques géopolitiques, les économistes de la Federal Reserve, Dario Caldara do Matteo Iacoviello, ont créét un indice de risque géopolitique (Geopolitical Risk Index, GPR) based on information en temps réel dans l’actualité concerning war threats, terrorist threats, military reinforcements, nuclear threats…

Source: Twitter/@MVS_UA

Vous pouvez voir ci-dessous leur graphique des données quotidiennes, qui remontent à près de 40 ans. Les pics les plus remarquables correspond à la guerre du Gulfe de 1991, au September 11, au début de la guerre en Iraq en March 2003, aux attentats de London de juillet 2005 et, maintenant, à l’invasion de l’Ukraine. The index estimates that we are still far from the level of geopolitical risk that we experienced on September 11.

Source: Caldara/Iacoviello

Il a été demonstrated quun risque géopolitique élevé accroît l’incertitude des investors, ce qui entraîne une baisse des cours des actions et d’autres actifs financiers. The link with stock market uncertainty is particularly clear in the graph below, which compares the GPR to the VIX indicator of stock market volatility, the “gauge de la peur des investors”.

Le GPR quotidien is in orange, while there are two other versions that follow le risque de menace (rouge) and la géopolitéque (vert). Essentially, elles ont toutes évolué dans la même direction. Ces deux lignes et le VIX ont augreite en novembre après que les images satellites ont montré pour la première fois l’accumulation de troupes russes à la frontière avec l’Ukraine. Les autres pics correspond to January 26, the date of NATO’s written response to the Russians, and the beginning of the invasion on February 24.

Risk of geopolitics and market volatility

Mesure de l’indice de risque géopolitique par rapport à l’indice de volatilité VIXGPRD (orange) = GPR quotidien ; GPRD_Act (vert) = actes géopolitéques ; GPRD_Threat (rouge) = menaces géopolitéques. Fourni par les auteurs

La flambée des matières premières

Etant donné l’importance considérable de la Russie en tant qu’exportateur de pétrole, les prix de l’énergie ont été particulierne affectès par cette war. The barrel of Brent is currently trading at around 116 USD, after surpassing 130 USD for a year or a few days. Cette situation aura un impact sur tout, des flux de tresoire des entreprises aux prix de l’essence pour les consommateurs, créant une pression inflationniste qui contribute à provocateur des recessions.

As Russia and Ukraine are also major exporters of many other important basic products such as wheat, neon gas, palladium and sunflower oil, their prices have also skyrocketed – and they could continue to augmenter en raison des sanctions occidentales.

Comparaison des prices des produits de base depuis l’invasion

Brent = bleu ; blé = cyan ; palladium = indigo; or = orange ; bitcoin = jaune ; dollar américain (DXY) = violet ; bonds du Trésor américain à 10 ans = vert. Trading View

En revanche, les valeurs refuges en période de volatility se portent bien. The price of gold is again on the rise after its remarkable recovery in the first months of the pandemic. Le Bitcoin et d’autres cryptomonnaies potrouint en profiter puisqu’ils constitutive un vehicle possible pour les Russes afin de circumventner les sanctions, mais leur hausse a été plus modere ces derniers temps.

Les marchés boursiers

La réaction des marchés boursiers à la war est plus complexe, étant donné que les différences marchés sont plus ou moins exposés à divers degrès à certaines matières premières par rapport à d’autres. Ils ont également des niveaux différences d’exposition au marché boursier russe (qui reste fermé après avoir plongé avec le rouble après l’invasion).

D’après nos calculus effected à partir de données remontant à 1985, les pays européens sont plus corrélés au marché russe et donc plus vulnerables. Par exemple, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont une corrélation de 0.45, 0.42 et 0.47 avec la Russie, où 1 signifierait qu’ils évoluent au même rythme et 0 qu’ils ne s ‘influencer pas du tout. Les États Unis, en revanche, ont une corrélation de 0.26, tandis que celle de la Chine, fait intéressant, n’est que de 0.1. All this corresponds globally to the performances of the different markets stock markets since the invasion.

Comparaison des marchés boursiers

FTSE 100 (United Kingdom) = bleu ; S&P 500 (United States) = orange ; Bourse de Toronto (Canada) = cyan ; CAC 40 (France) = jaune ; DE40 (Allemagne) = indigo ; Bourse de Shanghai = vert ; MOEX (Russia) = violet. Trading View

Enfin, qu’en est-il des differents types de sociétés? The different sectors recorded very different performances at the beginning of this crisis. The black line represents the S&P 500. Les sociétés situétes en dessous ont sous-performé et celles situétes au-dessus ont mieux performé.

Les entreprises du sector de l’énergie se sont très bien portées, par exemple (tout comme les fabricants d’armes). The companies that sell current consumer products or consumer plus discretionary products, ranging from HiFi equipment to movie tickets, have lost out because of the fear that consumers will spend less due to the inflation of raw materials. .

Communications = bleu ; consommation discretionary = cyan ; consumption de base = jaune ; énergie = indigo ; finances = violet ; santé = vert ; industrie = rouge foncé ; informatique = orange ; materials = rouge ; immobilier = rose ; services publics = lilas ; S&P 500 = noir. Trading view

Il ne faut cependant pas creire que certain sectors vont profiter de la guerre. Il peut y avoir des gagnants à short terme, mais l’interconnexion des économies, le poids des sanctions et les costs de l’incertitude accrue finiront par toucher tous les marchés. This will affect household budgets, salaries and pensions – the final issue, which remains largely unpredictable.

Cet article est republié de The Conversation sous une license Creative Commons. Lire l’article original.

Suivez nos liens d’affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens françaisvisit Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canadavisit Bitbuy
  • To generate interests thanks to your bitcoinsallez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaiesprocurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonymousinstall the application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumulator des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la platforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la platforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaus sociaux:

Leave a Reply

Your email address will not be published.