Livret A : cinq chiffres pour comprendre le mastodon français de l’épargne

Annoncée mi-juillet, la mesure est entrée en vigueur ce lundi 1er août : la rémunération du Livret A passe de 1 % à 2 %, un niveau inédit depuis 10 ans. This doubling is followed by the one already operating at the beginning of the year, as a direct consequence of the galloping inflation of these last months.

Cette hausse devrait se pursuivre l’an prochain, a déjà prévenu le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, alors que l’inflation continue d’augmenter et que les taux directeurs remontent. De quoi donner une place plus centrale encore au plus célèbre des produits d’épargne en France.

55 million livrets

C’est le nombre de Français qui possédent un Livret A. Un taux de détention de près de de 81 %, qui confirme la place predominante qu’occupe ce produit – capped at 22,950 euros pour les personnes physicales – dans les choix d’épargne des Français.

Ce nombre est d’ailleurs très supérieur aux autres de placement solutions vers quelles se tournent traditionalmentment les Français. L’assurance-vie, deuxième investment financier le plus diffusus dans l’Hexagone, n’était ainsi détente que par 40.5 % des ménages en 2021, selon le Cercle de l’Epargne.

Le libret de développement durable et solidaire (LDDS) se situe un pas derrière. This “little brother” of Livret A, également réglementé et qui benefici du même taux, est toutefois less popular: seuls 35.9 % des ménages en détenaient un en 2021.

324 billion euros

Il s’agit de l’encours du Livret A à fin 2021. Un montant qui grimpe à 343.1 milliards d’euros si l’on y inclut les personnes morales, et qui a encore augmente de 16.5 milliards depuis le début de l’année 2022.

Depuis 2008, l’encours du Livret A a ainsi été multiplié par un peu plus de deux, ce qui fait qu’il représente aujourd’hui près de 40 % de l’encours total des products de l’épargne reglementée.

En 2021, ce montant devançait celui du Plan d’Epargne Logement (PEL), estimated at 291.3 billions d’euros, et celui du LDDS, qui sélève à 125.9 billions d’euros, indiquait recently la Banque de France dans last rapport annuel de l’épargne réglementée. Ces trois produits captaient 89 % des encours de l’épargne réglementée l’an passé.

24 billion euros

C’est le solde net du Livret A en 2021, qui est donc venu gonfler l’encours total. Dans le détail, les Français ont versé 225 milliards d’euros sur leurs livrets, et en ont retiré 201 milliards d’euros. Ces mouvements, sur les retraits comme sur les versements, ont été plus importants qu’en 2020, et bien supérieurs aux moyennes des flux observétes depuis 2009.

Pour François Villeroy de Galhau, qui s’exprimait sur le subject il ya deux semaines lors de la presentation annuelle du report sur l’épargne réglementée, ces mouvements would be linked to “post-Covid perturbations” ainsi qu’à la reprise économique, qui ont suscité davantage d’arbitrages de la part des ménages.

5,800 euros

C’est l’encours moyen d’un Livret A à fin 2021, en hausse de 300 euros sur un an. Un niveau bien inférieur au plafond de 22,950 euros, mais qui cache une forte concentration: à peine 14 % des livrets A presente un encours supérieur à 19,125 euros. Et ils represent à eux seuls près de 55% de l’encours total des Livrets A. De même, during the period of health crisis, the movement of “sursaving” sétait logically concentrated on les ménages les plus aisés.

10.4 billion euros in loans

C’est le montant, en euros, des prêts signé par la Caisse des dépôts et consignations (CDC) en faveur de la construction de logements sociaux à l’issue de l’année 2021. Un chiffre en hausse de 6 % sur un an , qui a permis de construire 85,300 nouveaux logements sociaux et d’en rénover 81,600 à l’issue de l’année dernière.

Le sujet est étroitement lié à la rémunération et à la collecte du Livret A, puisque le fonds d’épargne de la CDC (qui centralise 60 % de l’épargne réglementée, soit presque 300 milliards d’euros) hard à refinancer ces prêts.

Reste que la hausse du rendement du Livret A inquiète les baililleurs sociaux. Mi-juillet, l’Union sociale pour l’habitat alertait sur l’alourdissement de la charge de la debt. « Year or un an, le taux du Livret A était à 0.5 %. Ce quadruplement du taux alourdit la charge de la debt du sector de plus de 2.1 milliards d’euros en année pleine, soit 10% du montant total des loyers.

Leave a Reply

Your email address will not be published.