Marchés financiers au plus haut, avant une année 2022 incertaine : que faudrait-il faire ? Avis de conseillers en gestion de patrimoine

public le

miss à jour le

inflation…

Rappelez-vous ces experts qui nous annonçaient une inflation passagère, sous entendu, de quelques mois seulement. Désormais, ils attestent que les prix vont continuer de grimper en 2022. Déjà jugée historique Outre-Atlantique, cette boom des prix laisse les gouvernements respectifs sans aucune réelle solution. Etcette inflation gallopante débarque déjà and Europe. Pas de miracle, les placements anti-inflation n’existent pas véritablement. Si certains experts vous conseille de prendre encore plus de risques afin the faire face à cette inflation, d’autres vous suggèrent justement le contraire. vous de voir. Maîtrisez bien vos risques dans tous les cas.

Records boursiers

Le CAC40 n’en finit plus the progresser, déjà +27% depuis le début d’année. Bien que les professionnels de la gestion d’actifs soient confiants (ils le sont toujours sinon tous les épargnants retireraient leurs fonds !), quelques nuages ​​semblent se pointer à l’horizon : entre la 5ièmeôles, l’inflation rupture des chaînes d’approvisionnement, la remontée des taux d’intérêts, etc. La liste pourrait être très longue. Il serait sans doute temps pour les épargnants de mettre quelques profits au chaud.

Fin d’année, épuisez votre abattement sur les plus-values

Assurance-Vie : Comme chaque fin d’année, si vous n’avez pas utilisé complètement votre abattement sur les plus-values ​​en assurance-vie (4,600€/9,200€) et que vous constatez des plus-values ​​importantes sur vos unités de compte, c ‘est évidemment le moment d’effectuer un rachat partiel sur vos contrats investis majoritairement ou at 100% en units de compte. Bien évidemment, vous ne réaliserez pas vos profits sur vos contrats majoritairement investis en fonds en euros. La bonne period pour ce faire étant alors plutôt en début d’année. L’épargnant averti possède un contrat d’assurance-vie investi 100% en euros et un contrat 100% en units de compte. Cela lui permet d’effectuer des rachats partial optimisés et de ne pas mélanger les deux poches. Vous pouvez consulter notre sélection de contrats d’assurance-vie permettant d’investir 100% sur un fonds en euros , c’est possible, malgré ce que nombre d’épargnants pensent encore. Ainsi, Gilles Belloir, director général du courtier en ligne Placement-direct.fr, recommend the purger vos plus-values ​​avant la fin d’année. Effectuer regulation un rachat partiel en fin d’année, dans la limite de son abattement sur les plus-values, afin d’éviter de se retrouver avec un contrat ayant trop de plus-values ​​lors du rachat total du contrat. C’est d’ailleurs l’occasion alors d’organiser au mieux son épargne (split fund euros/UC), et de le répartir sur des contrats d’assurance-vie plus performants, moins chers.

compte titres : si vous avez quelques lignes en moins-values ​​(on ne sait jamais), ce sera le moment de les vendre, quitte à les racheter le meme jour. Mais materialaliser des moins-values ​​vous permettra de venir compenser des plus-values ​​realisées sur d’autres lignes. À vous de faire votre cuisine afin de ne pas vous retrouver avec un montant important de plus-values ​​à déclarer au Fisc.

PEA : réalisez vos plus-values ​​selon les règles de prudence, mais aucun retreat n’est évidemment à effectuer.

Unites de compte, reduction of risks!

Vous connaissez l’adage boursier, les arbres ne montent pas jusqu’au ciel. Et bien… Pour le moment, les places financiers ne cessent de grimper, face à cet afflux de liquidités absolument colossal. Le marché est en forme de bulles, n’en déplaise à de nombreux analystes. Il y aura des chocs a la baisse, c’est certain. Le mot d’ordre est donc la diversification afin de réduire ses risques. Ainsi, Nicolas Chabanne, d’Athena Patrimoine, un cabinet lyonnais de gestion en patrimoine réputé, dans une lettre d’informations adressée à ses clients, confirme qu’il convient de diversifier ses placements afin d’en réduire les risques.

Diversify ?

Cela consiste à investir sur différents supports au sein des enveloppes choisies, sur différents secteurs, afin the limiter le risque global de votre portfolio. En effet, si vous concentrez vos placements sur peu de titres, vous concentrez le gain mais aussi le risque. Sur un portfolio, il est souhaitable d’avoir un certain nombre de lignes pour diversifier : plus vous augmentez le nombre de lignes, plus vous réduisez le risque (dans une certaine limite).

Diversification tous azimuths

La diversification a plusieurs visages ; diversification des secteurs d’activité : energie, materiaux de base, industries, biens de consommation, santé, service aux consommateurs, télécommunications, services aux collectivités, sociétés Financières, technologies… ; mais also diversification of zones geographiques : Europe, Asia, Etats-Unis… Notez que si vous achetez des valeurs étrangères, il faut accepter la presence d’un paramètre supplémentaire : celui du taux de change, la monnaie étant différente. Vous incluez donc dans ce cas un risque supplémentaire.

Compte titres, PEA : 25 lignes distinctes

Il n’y a pas de nombre idéal de lignes, cela this un portfolio diversifié sur 25 titres est souvent considéré comme bien diversifié. S’il ya moins de lignes, le risque se concentrate. S’il y en a plus, le portfolio se disperse, et suivre son évolution globale devient plus difficile. Attention toutefois, dans le cadre d’un compte-titres ou d’un plan d’épargne en actions par exemple, cette diversification multiplie les transactions boursières, donc les coûts de transaction. Si vous souhaitez diversifier votre portfolio en une seule transaction, vous pouvez acheter par exemple un ETF.

Leave a Reply

Your email address will not be published.