Michelin : la division par quatre du nominal des actions est effective – 16/06/2022 at 10:20 am

(AOF) – La division par quatre du nominal des actions constitutives du capital de Michelin est effective ce jeudi. « Cette opération, sans conséquence sur le droit de vote double attaché aux actions dans les conditions definies dans les statuts de la société, est réalisée sans frais ni formalités pour les actionnaires de Michelin, et n’a pas d’impact sur leurs » , a statement of the manufacturer of pneumatics.

Yves Chapot, Gérant et Directeur Financier de Michelin, a commenté : “La division du nominal du titre Michelin rendra l’action plus accessible pour le grand public et les collaborators, et contribuera ainsi à la volonté du groupe d’un meilleur partage de la valor.”

AOF – EN SAVOIR PLUS

Points clés

– Leader mondial des pneumatiques avec 1/5

ème

du marché, né en 1889 ;

– Groupe organisé en trois divisions générant 23.8 Mds€ de ventes : automobile (50 % ), transport routier (26 %) et activités de spécialités, provenant de l’Europe pour 38 % et de l’Amérique du nord pour 35 % ;

– Activité réalisée aux 3/4 sur le marché des pneus de remplacement, moins cyclique que la « première monte » et moins sensible à la santé des constructeurs automobiles ;

– Modèle d’affaires sur 3 piliers : dans le pneu, autour du pneu avec la connectivité et au delà du pneu (composites flexibles, biosources, impression 3D et mobilité hydrogène) ;

– Société en commandite par action contrôlée par la famille fondatrice (4% du capital and 5.17% des droits de vote), Barbara Dalibard présidant le conseil de surveillance de 11 membres et Florent Menegaux présidant la gérance ;

– Bilan très sain, noté A – ratio d’endettement de 19 % et autofinancement libre de 1.4 Md€.

Defis

– Strategy 2030: boom annuelle de 5 % des ventes et rentabilité des capitaux investis de plus de 10.5% à partir de 2023, repli vers 70% des pneumatique dans les revenus, le reste provenant des applications, des systèmes de mobilité hydrogène et connectée, impression 3DS metal… ;

– Strategy d’innovation pilotée par le président : répondant à 3 enjeux –fabrication additive, composites flexibles et mobilité hydrogène, fondée sur 5 piliers : R&D (700 M€ par an dans 9 centers), partenariats externs, and recherche (300), stratégiques (Enviro, Vabios, addUp, Pyrowave) ou institutionnels, co-conception avec les clients, innovation interne (100 000 idées par an de progrès et innovation venant des employés) et le program d’incubation, operator et monétisant la base de données client ;

– Strategy environnementale « Planet » : soutenue par l’écosystème mondial Movin’On, objectifs de réduction d’émissions de CO2 : en 2030, – 50 % vs à 2010 et, en 2050, neutralité Totaal, des sites et de la logistique aux fournisseurs, une offre de pneus protecteurs de l’environnement par emploi de matières recyclées (objectif 2030 de 46% et 100% en 2050) et de matériaux durables (29% des pneus en 2021), accompagnement de la mobilité électrique et de la mobilité hydrogène via Symbio, société commune avec Faurecia, économie circular « 4 R » (Réduire, Réutiliser, Renouveler, Recycler), dope par des technologies de rupture en partenariat (Carbios, Enviro, Pyrowave…) ;

– Exécution du plan de redéploiement de la production (fermetures de 3 usines and pays développés et montée des sites indonésien et mexicain) et du plan SIMPLY d’efficacité sur 3 ans ;

– Renforcement de la place de n° 1 mondial des pneus pour véhicules électriques ;

– Capacité à intégrer la hausse des matières premieres (caoutchouc, noirs de carbone et dérivés du pétrole soit 1/3 des achats) et de l’inflation dans la logistique et l’énergie par celle des prix de vente et par l’effet mix .

Defis

– Effet négatif de la désorganisation des chaînes d’approvisionnement et de la pénurie de main-d’œuvre (routiers et ouvriers) en Amérique et en Europe ;

– Guerre Russie-Ukraine : suspension de l’activité industrielle et des exportations vers la Russie (2% des ventes, soit un risque sur le bilan estimé à 200 M€ environ) ;

– Retombées des investissements industriels en 2022-23, estimés à 1,8 Md€ per an ;

– Après un 1

there

trimestre dynamique, objectif 2022 confirmé d’un bénéfice opérationnel de + 3.2 Mds€ et d’un autofinancement libre de + 1.2 Md€ ;

– Dividend 2021 the 4.5 €.

Objectifs revus à la bearse

Du fait des pénuries, les chaînes de montage des constructeurs doivent parfois s’arrêter, se répercutant sur l’activité des équipementiers, qui les alimentent and flux tendus. A cela s’ajoute le bond du prix des matières premieres et de l’energie, détériorant les margins. Plusieurs équipementiers, parmi lesquels Plastic Omnium et Forvia (ex Faurecia), avaient ainsi abaissé leurs perspectives and 2021.

Leave a Reply

Your email address will not be published.