Pourquoi la sphère crypto surveille de très près l’evolution du stablecoin tether

Si le stablecoin tether (USDT) venait à chuter fortement, l’écosystème des cryptomonnaies s’en trouverait ébranlé.

Dans un contexte d’effondrement du stablecoin terra usd (UST) de la blockchain Terra, les yeux des investisseurs sont désormais rivés sur le plus gros stablecoin de l’histoire: le tether (ou USDT), qui pèse à ce jour 79 billion dollars the capitalization selon le site Coinmarketcap.

Jeudi, le tether est tombé en dessous de son ancrage de 1:1 avec le dollar pour s’échanger à 0.97 dollar, créant des sueurs froides à ses détenteurs. Il est depuis remonté, valant 0.99 dollars au moment de la redaction de ce paper.

Pour rappel, un stablecoin (ou cryptomonnaie stable) est un crypto-actif (ou actif numérique) qui est arrimé à une monnaie fidiciaire comme l’euro ou le dollar. Un stablecoin peut aussi être adossé à d’autres actifs (comme par l’exemple l’or). C’est ce qu’on appelle le sous-jacent du stablecoin.

Lorsque le cours du sous-jacent varie a la boom or a bear, la valeur du stablecoin doit s’aligner sur ce dernier. La promesse est de tenir en permanence la parité, par exemple 1 USDT = 1 dollar. Cet ancrage à une devise s’appelle aussi un “peg” (“arrimage” en anglais). Lorsqu’il ya un écart entre la valeur du sous-jacent et celle du stablecoin, on parle de “dé-peg” ou “perte de parité”.

Comme tout stablecoin dit “classique” (à ne pas confondre avec ceux dits “algorithmiques”), le tether doit garantir d’avoir en réserve autant de dollars que de stablecoins en circulation. Ainsi, si un client veut vendre ses stablecoins contre des dollars, il est certain qu’il ya assez d’argent dans les caisses de cette entreprise pour faire cette conversion. Il s’agit donc d’une parité basée sur le stock de “vraie” monnaie dont dispose l’émetteur the stablecoin.

Manque de transparence sur les fonds en reserve

La chute de l’USDT s’inscrit dans un contexte général de méfiance dans le marché des stablecoins, mais pas que. Il est notamment reproché à tether son manque de transparence vis-à-à-vis des fonds en réserve dont il dispose, alors que le stablecoin poster une capitalization de 79 billions de dollars.

Selon les informations communiquées par tether fin décembre, la société détiendrait notamment environ 35 milliards en obligations d’Etat, 25 milliards de “commercial paper” (globalement des dettes commerciales de courts terms des entreprises, NDLR) and 4.16 milliards de cash. Les 16 billions de dollars restant sont placés dans d’autres produits financiers, comme des cryptomonnaies ou encore des obligations d’entreprises. La société donne au final très peu de details.

Par exemple, en ce qui concerne les “commercial paper”, “on ne sait pas de quelles sociétés il s’agit, et si notamment ces sociétés pourraient rembourser ou non leur dette en cas d’effondrement du Tether”, explique à BFM Crypto Vincent Boy, analyst chez IG France.

Une chute plus forte des crypto monnaies

Mais il existe un autre problem de taille : si tout le monde voulait retirer ses dollars américains sur ce stablecoin, tether aurait-elle suffisamment de cash pour cash on delivery ces 79 billions de dollars the capitalization ? Difficile de le savoir.

“On pourrait être dans un scénario comme dans la crisis de 1929, cela entacherait la confiance dans le tether mais aussi dans les crytomonnaies, car notamment le tether est beaucoup utilisé pour réaliser du trading”, souligne l’expert.

En effet, en tant que stablecoin dont l’une des caractéristiques principale est de lutter contre la volatilité des cryptomonnaies, le tether sert principalement à faire du trading de cryptomonnaies. “Si en chutant les prives et investisseurs n’ont plus moyen de se protéger de la volatilité, alors cela peut entraîner une chute plus forte des cryptomonnaies. Il s’agit d’une question de confiance générale sur le marché des cryptomonnaies”, estime Vincent Boy.

“Il ne faut pas que l’on revienne des années en arrière”

“Comme le marché est naissant, il ya beaucoup de risques, il ne faut pas que la confiance soit entachée, et que l’on revienne à des années en arrière. Même si les cryptomonnaies chutent totalment, il y aura toujours un marché car “est une technology online, la blockchain restera meme si le bitcoin tomb at 1 dollar”, pense ce dernier.

And plus the faire perdre beaucoup d’argent aux prives, une forte chute des cryptomonnaies mettrait aussi and péril le bilan de nombreuses entreprises ayant misé sur le bitcoin, comme Tesla ou encore Microstrategy. “Les sociétés ayant du bitcoin dans leur trésorerie pourraient se retrouver fortement endettées et ne plus pouvoir rembourser leur dette”, alert Vincent Boy.

Dans un contexte morose sur le marché des stablecoins, il semblerait que les utilisateurs se tournent vers d’autres stablecoins, à l’instar du stablecoin de Binance, le Binance USD, qui a une capitalization de 17 billions de dollars.

“A ce jour, les utilisateurs font davantage confiance au stablecoin de Binance, qui est la plus grosse plateforme global de trading, ce qui explique que Binance a certainement des fonds propres plus importants pour régler des attaques sur son stablecoin et donc à amener une certaine confidence sur son stablecoin”, indique Vincent Boy.

A ce jour, l’USDT ne risque pas de chuter tant que privates et investisseurs ne décident pas de retirer massivement leurs fund. Mais sa légère chute suite à l’effondrement du terra usd remet en question l’apparente stabilité de ces actifs, qui ont montré des failles and l’espace de quelques jours. Dans ce contexte, le régulateur américain, à travers la voix de l’actuelle sécrétaire au Trésor des Etats-Unis Janet Yellen, souhaite avancer sur son projet de regulation des stablecoins et des cryptomonnaies.

Leave a Reply

Your email address will not be published.