quelles sont les cryptomonnaies qui ont le mieux résisté?

Depuis le crypto-krach, toutes les cryptomonnaies to chuté fortement depuis leurs plus hauts historiques. Mais certaines ont mieux résisté que d’autres: le bitcoin, l’ether et le binancecoin.

Après le crypto-krach, the nombreuses cryptomonnaies poster des performances dans le rouge. En témoignent leurs performances observées à la fois sur l’année, mais également par rapport à leurs plus hauts levels historiques.

Prenons par exemple le cours à l’instant t des dix cryptomonnaies les plus capitalisées du marché, dont le bitcoin et l’ether, selon les données de Trading View. Depuis un an, toutes ont chuté, avec des levelsx sensiblement différents d’une cryptomonnaie à l’autre, à l’exception de la cryptomonnaie solana bien que la hausse soit insignifiante (0.01%).

Performances des cryptomonnaies, TradingView
Performances des cryptomonnaies, TradingView © TradingView

La chute de leurs cours est encore plus impressive si on compare le plus haut level historique des cryptomonnaies. Ainsi, le bitcoin a atteint son plus haut historique en novembre 2021 à 69,000 dollars et frôle au moment de la rédaction de ce papier les 29,000 dollars, soit un repli de 58%.

Avec ce prisme de comparaison, on observe que la plupart des autres cryptomonnaies ont chuté de manière encore plus sévère: jusqu’à -89% pour le dogecoin, le solana ou le xrp, -80 % pour le cardano, -65% pour l ‘ether ou encore -59% pour le binancecoin.

Ces trois cryptomonnaies, le bitcoin, l’ether et le binance coin, remainder les plus grosses cryptomonnaies du marché and termes de capitalisation, respectivement à 539 billions de dollars, 204 billions de dollars et 46 billions de dollars.

Dans le contexte de tempête sur le marché des cryptomonnaies, toutes les cryptomonnaies ont baissé, “et les investisseurs récupèrent du cash où c’est plus plus volatil, “dangereux” en period de doute et moins liquide car il ya moins d’échanges” , explique Xavier Fenaux, associate chez Interactiv Trading. C’est pour cela que les plus petites cryptomonnaies ont subi les plus fortes bears.

L’autre phénomène que l’on peut observer, est celui de la remontée en puissance de la dominance du bitcoin (c’est à dire le rapport de force du bitcoin par rapport à l’ensemble du marché des cryptomonnaies), qui n’ avait pas beaucoup bougé and 2021.

Le bitcoin pesait ainsi 41% de l’ensemble du marché des cryptomonnaies (en capitalization globale) au début de l’année. The ratio est desormais à un peu plus the 47%. Le phénomène est intéressant car jusqu’à présent, on observait une baisse de la dominance du bitcoin au sein du marché (elle était de 71 % en janvier 2021 par exemple)

“On peut s’attendre à d’autres effondrements”

Par ailleurs, la cryptomonnaies luna qui était la 13ème cryptomonnaie en terme de capitalisation, s’est totalment effondrée il ya trois semaines. Aujourd’hui, son cours ne vaut plus que 0.00008 dollars. Alors que le marché compte plus the 19,000 cryptomonnaies selon Coinmarketcap, toutes ne pourront pas survivre.

“On peut s’attendre à d’autres effondrements de cryptomonnaies, au meme titre que la cryptomonnaie luna. C’est comme le début d’internet: il ya des cryptomonnaies qui vont mourir et d’autres que l’on va découvrir fur et a mesure, certaines qui vont monter en puissance”, poursuit Xavier Fenaux.

Les déboires de la cryptomonnaie luna a mis un coup dans l’aile à l’ensemble du secteur. Desormais, d’autres cryptomonnaies vont être surveillées de près, comme le stablecoin USDT de Tether, ou encore une à laquelle on pense moins: l’ether.

“On voit que l’ether avait une meilleure performance que le bitcoin et depuis qu’ils prennent du retard dans leur plan The Merge, certains investisseurs se demandent s’ils vont aller jusqu’au bout, et face aux retards successifs l’ether a perdu son avance par rapport au bitcoin en terms de performance”, poursuit l’expert.

“Beaucoup de choses positives”

Pour autant, tout n’est pas si noir. Malgré le contexte morose de cette période, ce dernier considère que l’écosystème apporte “beaucoup de choses positives”, et qu’il atteindra une certaine maturité, avec l’arrivée des régulations Internationales ou encore avec la misesaplications en place concrè’ dance le quotidien.

“C’est une période qui fait mal pour tout le monde, mais j’ai vécu 2018, 2019 où les cryptomonnaies se sont effondrées. Au début de la crisis en mars 2020, le bitcoin est tombé à 4,900 dollars, personne n’en voulait parce que ce n’était pas quelque chose de sûr, il avait perdu 65% en quelques semaines. Aujourd’hui il frôle les 30,000 dollars. En l’espace de deux ans, l’écosystème est devenu beaucoup plus solid, avec plus the projets, d’acteurs reconnus dans “la vie réelle” qui investissent dans la blockchain”, estime Xavier Fenaux.

Il faut d’ailleurs prendre les chiffres cités plus hauts dans l’article avec une certaine précaution, le marché des cryptos restant beaucoup plus petit et beaucoup plus volatil que la finance traditionnelle.

Pour Xavier Fenaux, par exemple, il ne faut pas oublier les performances des cryptomonnaies depuis les plus bass: en 2021, la cryptomonnaie solana était considérée comme une méga star, competitore de l’ether. Même si elle a perdu 85 % de sa valeur depuis son plus haut historique, elle a gagné 2500% depuis janvier 2021 où son cours valait un peu plus d’un dollar. Aujourd’hui, elle frôle les 30 dollars, malgré la panne de jeudi de la blockchain Solana.

Leave a Reply

Your email address will not be published.