Retreats, ecology, pouvoir d’achat… Les projets d’Emmanuel Macron


dans une interview accordée à plusieurs journaux de la presse régionale publiée vendredi soir, Emmanuel Macron a fixé deux nouveaux caps pour son quinquennat : d’une part l’écologie, le pouvoir d’achat et les institutions et d’autre part la reforme des retreats. Le chef de l’État a tout d’abord avancé l’idée d’une reunion d’un « Conseil national de la refondation » avec les « forces politiques, économiques, socials, associatives » ainsi que des citoyens tirés au sort, pour « atteindre » cinq objectifs qui toucheront notamment au pouvoir d’achat et à l’écologie.

« J’ai porté cinq objectifs pendant la campagne : l’indépendance (industrielle, military, alimentaire…), le plein-emploi, la neutralité carbone, les services publics pour l’égalité des chances et la renaissance démocratique avec la réforme institutionnelle. Pour les atteindre je veux réunir un Conseil national de la refondation, avec les forces politiques, économiques, socials, associatives, des élus des territoires et de citoyens tirés au sort », affirme le président de la Régrépubliques enrégépublique unensie dans vendredi soir. « Ce conseil, que je lancerai moi-même, sera enclenché dès après les législatives » on 12 and 19 juin.

Le président la République souhaite, également, que la Première ministre Elisabeth Borne et son gouvernement « pussent faire vivre » ce Conseil national de la refondation, clin d’œil au Conseil national de la résistance (CNR) qui coordonnaitstance les différent intérieure française pendant la Seconde Guerre global.

À LIRE AUSSILe Gouvernement Borne, en vert et contre tous

Pouvoir d’achat et retreat au menu du prochain quinquennat

Il justifie cette référence au CNR par le fait que « nous vivons un temps comparable ». « Nous sommes dans une ère historique qui impose the changer profondément de modèle et puis la guerre est là », and Ukraine. Le president précise qu’il y aura « une premiere sequence de plusieurs jours, puis des rendezvous réguliers » et que la premiere portera sur le pouvoir d’achat, préoccupation numéro un des Français. « Nous allons apporter des réponses aux fonctionnaires avec le point d’indice, aux retraités… Dès cet été sera voté la loi pouvoir d’achat et un texte de simplification et d’urgence pour les projets, d’énergie » t-il.

Attendue lors de son premier quinquennat, Emmanuel Macron est également revenu sur l’un de ses plus gros chantiers, la reforme des retreats. « Quant au travail sur la reforme des retreats, qui est indispensable au financement de nos transformations, il commencera après ce Conseil et la reforme entrera en vigueur dès l’été 2023 », a déclaré le chef de l’État.

Sur le chèque alimentaire, il explique que le dispositif « doit être simple » pour que ce check soit « versé en une fois » et qu’ « ensuite, il faudra all vers des dispositifs plus ciblés comme sur l’essence avec les un dispositif gros rouleurs des cet automne ». cet égard, la ristourne de 18 centimes sur les carburants, sera prolongée en août, at-il confirmé. « Il faut qu’il y ait une visibility pour nos compatriotes. Je vous la donne. †

Sur l’école et la santé, il prévoit que « soient definis nos objectifs et les moyens » au sein de ce Conseil before des « discussions » at partir de septembre, « sur le terrain, dans les 1,200 basins de vie, auxquelles seront associées toutes les parties prenantes ».

À LIRE AUSSIRetreats : pourquoi la situation est plus grave qu’on ne le dit

« Indigné » par les débordements autour du Stade de France

Dans un tout autre registre, Emmanuel Macron s’est this « indigné » par « ce que nous avons vu » au Stade de France lors de la final de la Ligue des champions samedi dernier. Des scenes d’affrontements ont émaillé la rencontre entre Liverpool et le Real Madrid.

« J’ai été, comme nous tous, indigné par le désordre sous toutes ses formes et par ce que nous avons vu. J’ai une pensée pour les familles qui ont été bousculées, qui n’ont pas pu accéder aux places qu’elles avaient payées. C’est pour cela que je souhaite qu’on puisse les indemniser le plus vite possible », at-il souligné dans cet entretien à la presse régionale, répétant avoir « demandé au gouvernement de déterminer les responsabilités et de les expliquer détails dance à nos compatriotes, aux Britanniques et aux Espagnols ».

La veille, le chef de l’État avait répété sa pleine confiance and son ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. Emmanuel Macron avait aussi réitéré son soutien en direction du préfet de police de Paris, Didier Lallement.

À LIRE AUSSI« En voulant l’atteindre, on touche le président » : Darmanin and zone de turbulences


Leave a Reply

Your email address will not be published.