Retreats : what about this request le conseil d’orientation ? Que proposent la Nupes, Ensemble ! et le RN ?

« Nous vivrons forcement de plus en plus longtemps à la retreat. †

« Notre system par répartition est genereux et ne pourra pas être finance à l’avenir. †

« Ou alors en travaillant plus, plus longtemps et/ou avec moins de guest houses de base. †

« Non, tout ce qui précède est faux, car il suffit de réduire les inégalités et all chercher l’argent où il est pour avoir un système équilibré. †

Recevez by mail notre newsletter eco et retrouvez l’actualité des actors économiques de votre région.

EN {“path”:”mini-inscription/MT_Decideur”,”accessCode”:”14138132″,”allowGCS”:”true”,”bodyClass”:”ripo_generic”,”contextLevel”:”KEEP_ALL”,”filterMotsCles”: “1|3|4|10|13|78|95|17121|17178″,”gabarit”:”generic”,”hasEssentiel”:”true”,”idArticle”:”4138132″,”idArticlesList”:”4138132 “,”idDepartement”:”294″,”idZone”:”35496″,”motsCles”:”1|3|4|10|13|78|95|17121|17178″,”premium”:”false”, “pubs”:”banniere_haute|article|article2|article3″,”site”:”MT”,”sousDomaine”:”www”,”tagsArticle”:”#antivirallections”,”urlTitle”:”retraites-que-dit- vraiment-le-conseil-d-orientation-que-proposent-la-nupes-ensemble-et-le-rn”}

Toutes ces affirmations – et les cinquante nuances qu’on peut y apporter, les x paliers qu’on propose de franchir d’abord – nous les entendons à chaque fois que la question de l’avenir des retreats est posée aux responsables politiques.

Sur le fond, selon des sondages recents, « 83 % des Français sont pour que chaque retreat touche au minimum une pension égale au Smic » (Harris Interactive, July 2021) et « 68 % des Français sont pour la retreat à 60 ans ou moins » (Harris Interactive, March 2019).

Les différents camps politiques s’invectivent en campagne, contestent les chiffres des uns et rient à ceux des autres. Pourtant, tous disposent, comme nous, de la même source objective, le Conseil d’orientation des retreats (COR).

Ce que disent les projections du Conseil d’orientation des retreats

Outre une foule d’articles et de rapports complets, le COR a pour mission de réaliser des projections des effets de l’économie et des choix politiques sur le système, à court, moyen, et très long terme. De façon transparente, le tout est accessible au citoyen dans un simulateur.

D’abord, le COR propose the fixer une conjoncture du marché de l’emploi : la dynamique de l’evolution des salaires et le taux de chômage. Pour toutes les projections présentées ici, nous choisirons le scénario de base actualisé par le COR, soit une perspective d’augmentation des salaires de 1,3 % par an et un taux de chômage stabilisé at 7 %, d’aujourd’hui at 2070

Ce cadre posé, le simulateur permet de jouer sur trois leviers : l’âge légal de départ à la retreat, le level des cotisations de retraite en % du salaire brut et le level des pensions de retraite en % du salaire moyen des actifs en emploi.

Avant de partir en conjectures, voici ce que nous disent les experts du COR sur l’avenir du système dans ses paramètres actuels, sans nouvelle loi :

Oui, un déséquilibre financier global se profile pour les huit prochaines années, sans toutefois atteindre les déficits des années post crisis Financière de 2008. Mais le système tendrait lentement vers un retour structurall à l’equilibre d’ici 2053puis a l’excédent.

Oui, le temps des retreats « dorées » est à son crepuscule. And 2025, un point de bascule devrait s’operer : les retreats auront alors un level de vie inferior à celui des actifsune premiere depuis la fin des années 1990.

Les prévisions tablent sur un level de vie des retraités inferior de 17.5% à celui des actifs en 2070, soit un retour au level des années 1980.

Non, l’allongement de la durée de vie à la retreat n’est pas une histoire sans fin† Pour mesurer les choses seriously, on calcule en % de la vie Totaal, ce qui inclut de fait l’évolution de l’espérance de vie. Depuis 2010, le temps passé à la retreat diminue

Ce devrait être le cas jusqu’en 2040, avec alors moins de 28 % de sa vie passée en retreat, contre un maximum frôlant les 30 % en 2010. Un maximum qui ne serait de nouveau atteint, à marche lente, qu’en 2068 .

[Antiviral] Les retreats on-ils « beaucoup perdu » and pouvoir d’achat ces dernières années ?

Pour instructif et transparent que soit l’outil de simulation du COR, il reste limité, répétons-le, à x scénarios du marché de l’emploi et à trois leviers de mouvement. Bien difficile, et en fait impossible, sauf pour le COR lui-même, the projeter dans ses calculs la palette des propositions des grands blocs politiques, à l’aube d’une nouvelle mandature legislative. Fusion vers un régime « universel pour Ensemble! entre dance lesson cases.

Et si on ne touchait qu’à l’âge ?

Nous avons donc choisi de ne modifier qu’un seul paramètre : celui de l’âge. De l’âge réel du départ, qui est actuellement en average de 62.4 ans. Sa dynamique le porterait à presque 63 ans en 2025, pour culminer sur un plateau à 64 ans à partir de 2040.

Just pour se projecter, une image du tableau. Car le pilotage d’un tel paquebot demande bien plus que l’action sur une manette.

Voici les results sur l’equilibre du système financier des retreats en % du PIB. En rouge la trajectoire sans réforme, en bleu la simulation :

1 – Le RN ne change rien, mais arrive à figer l’âge réel à l’existant (62.4 years)

On constate un deficit maîtrisé en dessous de 2% de PIB à l’horizon 2040 puis avec une trajectoire tendant très lentement vers le retour à l’equilibre. Ce qui coutera jusqu’a 2% de PIB/an d’ici 2040, and repoussant le retour à l’equilibre.

2 – La Nupes reinstaure la retreat at 60 ans pour tous durant son mandat et prevoit de l’y maintenir.

Le système plonge alors dans un déficit culminant à presque 4% par an d’ici 2030, avant de lentement se résorber. On touche ici à la limite de notre exercise : n’agir que sur un levier ne peut guider le navire sans embardee. En l’état, sans augmentation des resources, le déséquilibre financier de ce scénario apparaît profond et durable.

3 – Ensemble ! release l’âge de départ à 65 ans d’ici la fin du mandat (2027) sans projeter d’aller plus loin.

Le système devient rapidement excédentaire, se stabilisant autour de +1% de PIB/an puis adoptant une trajectoire croissante. Ce qui pose la question : dans un system de protection par répartition, que signifie faire de l’excédent au-delà d’un certain seuil ?

Anyway, voici ci-dessous une synthèse des propositions de reformes des trois blocs, avec notamment des details sur le financement des retreats.

Ensemble ! souhaite un recul progressif à 65 ans

La reforme des retreats a été le serpent de mer du premier quinquennat d’Emmanuel Macron, émergeant des tiroirs ou y replongeant face aux grognes socials et la possibilité de devoir all jusqu’à tordre le bras du Parliament pour l’imposer.

Dans la lignée du program presidentiel 2022, la coalition Ensemble ! propose « le relèvement progressif de l’âge légal de départ à la retreat à 65 ans † Rest a savoir a quel rythme, avec quelles premières générations concernées.

L’autre cheval de bataille du president de la République est d’aller vers un système qu’il promet « universel ». Si le program de la majorité présidentielle évoque « la juste prize en compte des cas d’incapacité, des careers longues ou pénibles », il défend « la suppression des principaux régimes spéciaux (EDF, RATP…) pour les nouveaux entrants », comme ce fut le cas pour la SNCF.

Ensemble ! concède devoir conduire « une mobilization pour prévenir l’usure professionnelle et lutter contre le chômage des seniors

Et réaffirme donc l’objectif : « une poursuite des concertations sur un régime universel plus simple, seulement pour les générations futures, and construisant les compromis nécessaires ». Chat échaude…

Alors que la question du pouvoir d’achat crystallise logiquement les débats, le relèvement du montant des plus basses guest houses the retreats fait aujourd’hui consensus

Ensemble ! propose the revenir à une indexation des pensions de base sur l’inflation (ce qui est aussi une demande du RN), avec une boom promise de 4% cet été à ajouter au 1% acté le 1er janvier, et « porter le montant minimal des pensions at 1,100 euros par mois

La réforme des retreats entrera en vigueur “dès l’été 2023”, assure Emmanuel Macron

Le Rassemblement national prône un statu quo sur l’âge

Les coups de barre à gauche du Rassemblement national sous l’impulsion de Marine Le Pen ontleurs limites. Exit le retour de la retreat à 60 ans. En 2022, le RN propose un statu quo sur la question de l’âge : « refuser allongement de l’âge de départ à la retreat » et ne faire exception aux règles en vigueur (168 trimestres soit 42 annuités pour prétendre à une retreat à taux plein) que pour les careers longues : « permettre à ceux qui ont commencé à travailler avant 20 ans pendant 40 annuités de prendre leur retreat à 60 ans † Un rabais de 8 trimestres donc, si cette proposition est bien pour une retreat à taux plein, ce qui n’est pas précisé.

Sur la question du level des pensions de retreats, le RN avance trois propositions: « réindexer les retreats sur l’inflation † † revaloriser le minimum vieillesse à 1,000 euros par mois et augmenter les petites retreats » ; † restorer la demi-part fiscal des veuves et veufs

La Nupes veut réautoriser un départ à 60 ans

Les partis de gauche composant la Nouvelle union Populaire écologique et social ont fait consensus autour des Insoumis sur la question de l’âge : « restaurer le droit à la retreat à 60 ans à taux plein pour 40 annuités de cotisations

La Nupes présente aussi les propositions les plus élevées sur le montant des pensions : « porter a minimum au level du Smic revalorisé (soit 1,500 euros nets, NDLR) toutes les pensions pour a career complete et le minimum vieillesse au level du seuil de pauvreté » (1,100 euros, NDLR

Mais là où le bloc de gauche innove par rapport aux leviers actuels jouant sur l’équilibre du système, c’est qu’il propose d’étendre ses sources de cotisations et de financement : « prendre en compte le RSA pour valider des trimestres » ; † augment the 0.25 point par an durant le quinquennat le taux de cotisation vieillesse † † soumettre à cotisation les revenus d’interessement, de participation, d’épargne salariale et les revenus financiers des entreprises

Anyway, la Nupes fait entendre sa propre petite musique sur l’évolution des pensions en proposant de les indexer non sur l’inflation mais sur les salaires et garde l’exclusive d’une proposition écologique : « interdire au Fonds de réserve pour les retreats d’investir dans des secteurs polluants

Julien Bigay

Leave a Reply

Your email address will not be published.