Six graphiques connatre sur les marchs financiers

Vous trouverez ci-dessous six graphiques illustrant les rcents mouvements spectaculars du march :

L’EURO AND SQUARE MARASME

L’euro est pass sous la barre des $1.10 vendredi pour la premire fois depuis prs de deux ans. Il a perdu plus de 3% par report au dollar cette semaine, ce qui reprsente sa plus forte baisse hebdomadaire depuis mars 2020.

La monnaie unique a subi des pertes encore plus importantes face au franc suisse. Elle a perdu prs de 4 % sur la semaine, ce qui reprsente sa plus forte baisse depuis janvier 2015, date laquelle la suisse a abandonn le ceiling du franc par rapport l’euro, en vigueur depuis trois ans.

Les craintes que l’invasion de l’Ukraine par la Russie porte un nouveau coup l’conomie, d’autant plus que les prix de l’nergie s’envolent, expliquent pourquoi la monnaie est l’un des plus grands perdants de la semaine. Graphique : L’euro prend une racle, https://fingfx.thomsonreuters.com/gfx/mkt/akvezxnlepr/euroforkarin.PNG

CRALES ET MTAUX

Les prix des matires premires, du bl aux divers mtaux, ont atteint des sommets ingals depuis plusieurs annes, les sanctions occidentales ayant perturb les expditions ariennes et maritimes des produits de base produits et exports par la Russie.

La Russie et l’Ukraine sont deux des plus grands exportateurs mondiaux de bl, qui a atteint vendredi un pic de 14 ans, aprs avoir gagn prs de 40% depuis que la Russie a envahi l’Ukraine le 24 fvrier.

La Russie est galement un fournisseur de mtaux. L’aluminium a atteint un level record vendredi, tandis que le cuivre, dont le pays assure 3.5% de l’approvisionnement mondial, a galement flirt avec un nouveau sommet historique.

Graphique : Crales et mtaux, https://fingfx.thomsonreuters.com/gfx/mkt/lgpdwaakxvo/Wheat%20and%20commodity%20prices.PNG ENERGY & GAZ

Les prix du Brent ont encore augment de 21% au cours de la semaine, clturant leur plus haut level depuis 2013, les acheteurs et les expditeurs boudant de plus en plus l’offre de ptrole russe qui totalise jusqu’ cinq millions de barils par jour (bpj).

Ni la possibilit d’un million de bpj de brut iranien en cas de relance de l’accord nuclaire avec l’Occident, ni l’accord des pays dvelopps pour un dblocage coordonn de 60 millions de barils n’ont fait de diffrence.

Les prix europens du gaz ont enregistr une hausse hebdomadaire tonnante de 120 %, pour atteindre 208 euros par mgawattheure, un record. Graphique : Prix du Brent et du gaz europe, https://fingfx.thomsonreuters.com/gfx/mkt/lbpgnzzgjvq/Brent%20crude%20and%20European%20gas%20prices.PNG

LES BANQUES EUROPENNES SANCTIONNES

Les banques europennes ont connu une nouvelle semaine prouvante, sous le triple coup des sanctions occidentales contre la russie, de la rvision la baisse des prvisions the boom des taux et de la dgradation de l’environnement macroconomique.

Ces mouvements annulent tous les gains raliss en dbut d’anne, lorsqu’il semblait que la reprise conomique permettrait aux banques centrals de relever les taux d’intrt, ce qui profiterait aux banques.

Un indice europen des valeurs bancaires a chut d’environ 16%, sa pire semaine depuis mars 2020, portant les pertes depuis le dbut de l’anne 20%. Les actions des cranciers exposs la Russie, comme l’autrichien Raiffeisen et le franais SocGen, release d’environ un tiers au cours de la semaine. Graphique : Les valeurs bancaires europennes ont perdu plus the 16% cette semaine, https://fingfx.thomsonreuters.com/gfx/mkt/gdvzybngwpw/banks%20for%20karin.PNG

LES FONDS D’AMOUR

En raison des turbulences sur les marchs europens, de l’incertitude accrue sur les perspectives conomiques et de la rduction des paris sur la hausse des taux, les investisseurs on cherch se procurer des obligations refuges.

En Allemagne – l’metteur obligataire de rfrence de la zone euro – les yields des obligations 10 ans on chut de 30 points de base cette semaine, soit leur plus forte baisse and une semaine depuis la crisis de la dette de l’euro en 2011 .

-0.08%, les yields du Bund allemand sont de nouveau en territoire de yield ngatif. En d’autres terms, les investisseurs sont prts payer le gouvernement allemand pour dtenir ses obligations dans un environnement incertain. Ce n’tait pas le cas il ya une semaine, lorsque les yields des Bunds s’levaient 0.22%. Graphique : Rendements des Bunds infrieurs zro, https://fingfx.thomsonreuters.com/gfx/mkt/zgpomzjqrpd/Bund%20yields%20back%20below%20zero.PNG

DCONNEXION DU ROUBLE

Le rouble russe a chut de plus de 30% dans les changes offshore – la pire semaine de son histoire – et d’environ 20% dans les changes Moscou. Les carts entre les cours acheteur et vendeur sont trs importants, signe de l’vaporation de la liquidit.

La divergence entre le commerce onshore et offshore illustre quel point la Russie est dconnecte des marchs financiers mondiaux aprs les sanctions et contre-mesures svres. Graphique : Dconnexion du rouble russe, https://fingfx.thomsonreuters.com/gfx/mkt/klvykbbgjvg/Russia%20rouble%20onshore%20and%20offshore.PNG

Leave a Reply

Your email address will not be published.