Train de vie | Comptable radié, plan de décaissement brûlé

Monique* avait un plan de décaissement de retreat, mais le comptable qui l’a fait vient d’être radié.

Publié le 31 juillet

Isabelle Dubé

Isabelle Dubé
La Presse

The situation

Pour avoir l’esprit tranquille, Monique, 63 ans, s’est fait faire un plan de décaissement détailé par un comptable. Une somme de 800 $ bien investie, croyait-elle. Or, elle vient d’apprendre que le comptable en question a été radié de son ordre.

« Il est maintenant un leader du mouvement complotiste, écrit-elle. J’ai perdu confiance dans ce plan et, là, je ne sais plus comment organizer mes années de retreat. »

“J’hésite à remettre de l’argent dans un autre plan”, pursue-elle.

Angoissée, Monique a été soulagée d’apprendre qu’un planificateur allait l’aider à organizer financierment ses prochanes années. D’autant plus qu’en ce moment, ses placements ont baissé… comme pour bon nombre de retraités.

“J’arrive présentement à ne rien retirer, donc je ne vois pas ça comme une perte”, dit-elle avec une touche d’optimisme.

« I recommencé à travailler à temps partiel pour m’assure une sécurité financier et aussi pour aider un organisme communautaire. »

Monique est célibataire et sans enfant. Elle habite l’appartement d’un duplex dont elle est copropriétaire avec sa sœur. « Nous souhaitons y demeurer le plus longtemps possible. Nous avons une entente notariée qui spécifie qu’en cas de décès nous héritons de la part de l’autre. »

Les chiffres

Monique, 63 ans

Revenu d’appointment : $17,000
Pension annuelle de son ex-employer : $11,000 is $7,136 (à 65 ans)
RRQ: $7045
REER: $109,200
CELI: $21,700
Placements not registered : $10,000
Duplex, evaluation municipale : $300,000
Non-utilized REER rights: $31,000
Coût de vie : $26,000

Les conseils

Antoine Chaume, financial planner and financial security advisor at Lafond+Associés, analyzed Monique’s dossier.

Un premier élément lui saute aux yeux: 52 % des actives de la retraitée sont mobilisés dans son duplex.

« Quand on a une proportion importante de ses actifs dans sa propriété, c’est sûr quun jour il y aura un choix difficile à faire pour sutenir son niveau de vie. »

With a cost of living of $26,000 per year, Monique will exhaust her savings in 2042, at age 83. She should therefore find $10,000 to $12,000 per year.

Three possibilities will be offered: vendre pour se loger ailleurs, aller chercher une marge de crédit hypothécaire ou obtenir une hypothèque inversée, explique le planinateur.

Currently, even if she is retired, Monique could potentially qualify for the mortgage loan margin, as she has $17,000 in employment income, plus income from her last retirement plan. former employer.

Une marge de crédit hypothécaire permet d’aller chercher des sommes d’argent sans vendre la propriété.

“C’est à verifier avec son financier institution, mais elle potrait probabilit obtenir une marge de crédit de 97,500 $”, said Antoine Chaume.

« It means that you can afford to pay for yourself for 10 years with withdrawals of $10,000 per year. »

Cependant, si elle choisit cette option, elle doit prendre une decision assez rapidement. Car lorsqu’elle cessera de travailler, elle ne se qualifera plus, soutien Antoine Chaume. « Si elle veut rester dans cette maison le plus longtemps possible, je lui conseille de prévoir le coup en amont et d’aller se chercher une marge de crédit hypothécaire pending qu’elle travaille encore. »

Attention aux lenders of the second rank who wont donner un taux de 10%, « ce qui n’a pas de bon sens », sutinet le planificateur.

« Mon conseil le plus important est le suivant : si tu es capable de planier aujourd’hui pour avoir un plus gros cushion tomorrow, soit une marge de crédit hypothécaire, prends les actions aujourd’hui. Cha ne coûtera que les frais de notaire. »

Dans l’éventualité où Monique est encore autonome à 83 ans et n’a pas de marge de crédit hypothécaire, sa seule option pour garder le duplex sera l’hypothèque inversée.

“Ici, c’est de l’intérêt composé qui va gruger des sommes de son capital”, explains Antoine Chaume.

Disbursement

Si elle n’avait pas eu de fund de retraite, une stratégie de décaissement de REER aurait pu être élaboratoire pour obtenir le Supplement de revenu garanti jusqu’à la fin de sa vie, indicates the financial planner. “Mais elle a la chance et l’opportunité d’avoir un fonds de pension”, underline-t-il.

Comme elle a des revenus d’emploi de $17,000 par année, Monique est encore admissible aux REER de la FTQ et de la CSN jusqu’à 65 ans. « Je lui recommende de cotiser $ 5000 avec ses droits inutilisés pour obtenir le crédit d’impôt. C’est une façon vraiment facile d’aller chercher $1500 chaque année. Tu ne travailles pas plus pour cet argent-là. »

Considering ses revenus fixes de fonds de retraite, Monique doit decaisser ses placements de façon à niveler le taux d’imposition au fil des années.

« Elle a son objectif de retraite à 26 000 $ indexé. Si on regarde ses revenus totaux, on va vouloir toujours rester dans les fourchettes d’imposition marginales les plus basses, soutient le planificateur financier. Ce qui fait en sorte qu’on n’a pas des montants plus importants à payer en impôts certaines années. »

“Les revenus bruts au fil des ans ne dépasséront jamais 28% dans le tableau d’imposition marginal, car elle sera sous les 46 000 $ de revenus”, précis-t-il.

Les premières années, Monique pourrait laisser fructifier ses REER et décaisser au besoin son compte non enregistre ou son CELI en dernier recourses.

Quand elle cessera de travailler à temps partiel, elle porra décaisser des REER qui seront transformés en FERR à 71 ans. À partir de cet age, Monique devera de toute façon sortir une somme minimum de FEER each year.

“Je conseille de prioritizer le nivellement des retraits REER-FERR de 2023 à 2040 pour s’assure de rester vraiment au taux marginal de 28 %. »

« Pour ce qui est de son portefeuille équilibrant et conservateur, pursues Antoine Chaume, l’année a été difficile pour ce qui est des marchés, tant pour les actions que pour les bonds. Even the très conservatrices strategies have been touched by the increase in interest rates that touch negatively on the value of the fixed income portfolio. »

« Présentement, il n’y a pas d’endroit où se cacher à la Bourse. Je lui sugestet donc de s’assure d’avoir une tranche de liquidités pour garantier at least une anne de décaissement, ce qui reduit le risque de vendre un investissement au mauvais moment. Dans une telle année de volatilité, il faut s’armer de patience et suivre la vague. »

En attendant, si Monique en a l’énergie et l’envie, elle pourrait continuer de travailler un an de plus. « Ça va à coup sûr aider à sutenir son niveau de vie. »

* Bien que le cas mis en lumière dans cette rubrique soit réel, le prénom utilisé est fictif.

Leave a Reply

Your email address will not be published.