Une feuille de route plus ambitieuse pour le Fonds Mohammed VI pour l’investissement, selon Nadia Fettah Alaoui

aA

Endowed with 45 billion dirhams, including 15 billion from the Budget and 30 billion to mobilize institutional, national and international investors, the Mohammed VI Investment Fund, advocated by the Sovereign and considered the central pillar of the plan relance économique post-Covid, attend toujours son opérationalisation.

During the last passage on the show “Grand Format-Le360”, Nadia Fettah Alaoui gave explanations on the “delay”, indicating that a reflection on the vocation of the fund was carried out. «The Fund Mohammed VI pour l’investissement avait été initially pensée pour une relance post-covid. Chemin faisant, son ambition a grandi, pour être un fonds d’investissement plus perenne, pour la relance, mais également pour le soutien à l’investissement dans des métiers bien choisis», he stressed.

Thus, according to the minister, “this period where the Fund has not been operationalized on the ground has been put to good use to reflect on the most effective way to impact entrepreneurship, investment and the world.” enterprise au Maroc”.

Cette réflexion se fait sur pluriou volets, à savoir la governance du fund, les investors potenciales, quils soient ou internationales, et les sectors cibles à accompagnant.

«Il ya enormément de travail qui a été fait en interne. Le dialogue est permanent avec l’ensemble de nos partenaires, les investors, les bailleurs de fonds, et les experts qui nous accompagnant pour finner une feuille de route pour son opérationalisation», assured l’argentière du Royaume.

Addressing the question of funding via the mobilization of 30 billion dirhams from investors, Nadia Fettah Alaoui affirmed that the Mohammed VI Investment Fund “stimulates the interest of Moroccan institutions and donors of multilateral and bilateral international funds, qui croient en ce fonds et qui sont déterminés à nous accompanyer».

«Il ya un véritable engouement pour ce fonds. Ce qu’il faut, c’est trouver la bonne structuration pour que les ambitions, mais aussi les constraints qui peuvent être règlementaires ou autres, soient bien prises en compte», at-elle indicated.

L’enjeu, in fine, a explicié la ministre, c’est certes d’attendeir l’objectif des 45 milliards de dirhams, mais c’est surtout d’aller au-delà, en posant les conditions nécessaires. “The idea is that there is no one time contribution to the economy, but it is to build an investment industry that will last forever”, at- manually clarified.

“Il est extremely important de créer les conditions pour ne pas lever que les 45 milliards de dirhams, mais de pouvoir faire severalis levées successivees. The year is effectively de l’appétit du côte des investors pour aller vers ce genre d’instrument et de grandes attentes de la part de l’économie morocaine et des entreprises”, insisted the minister.

A la question de savoir si elle avait de la visibilité concernant les premier projects qui seront financiés, Nadia Fettah Alaoui a tenu a pointer que le Fonds déjà réalisé son premier investissement, dans le projet d’usine de vaccin à Benslimane.

“C’est de très bonne augure pour le Fonds, avec un tour de table éssentially Moroccan. C’est un chantier stratégique et le Maroc a été précurseur, face à la pandemie, en faisant le choix d’une solution perenne. On esperre que le Fonds sera aux sideas de ce type de projets à l’avenir», he concluded.

As a reminder, the creation of the Mohammed VI Investment Fund was advocated by the Sovereign during the speech from the Throne on July 30, 2020. est president par le ministre de l’Economie et des finances, est de contributeur au financement de grands projets d’investissement et de les accompanier, aux niveaux national et territorial, dans le cadre de partenariats avec le sector privé. Le fonds vise également à contributeir, par le biais de fonds sectoriels ou thématiques, au capital des petites et moyennes entreprises.

Le fonds entend, par ailleurs, participate directement au capital des grandes entreprises publiques et privées active dans les sectors que le fund juge prioritaires, comme le tourisme, l’industrie, les nouvelles technologies, ou encore les infrastructures. Les criteria de sélection des projects reposeront principalement sur l’impact sur l’emploi, tout en accordant une particularité au reinforcement de la preference nationale.

Leave a Reply

Your email address will not be published.